GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Derniers sondages avant le second tour de l’élection présidentielle en Pologne

    media Jaroslaw Kaczynski (G) du parti Loi et Justice et Bronislaw Komorowski (D) du parti libéral, candidats du second tour de la présidentielle en Pologne.Varsovie, le 01 juillet 2010. Kacper Pempel / Reuters

    Dimanche 4 juillet 2010, la Pologne va élire un nouveau président pour remplacer Lech Kaczynski, disparu dans un accident d’avion à Smolensk, le 10 avril dernier. Parmi les deux candidats restants, il y a son frère jumeau Jaroslaw Kaczynski. Il a été battu de cinq points par son rival du Parti libéral, Bronislaw Komorowski lors du premier tour et il n’était pas donné favori de ce second tour. Mais le candidat ultra-conservateur aurait comblé son retard dans les sondages ces derniers jours.

    Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

    Le scénario de la dernière élection présidentielle va-t-il se répéter ? En 2005, le candidat libéral Donald Tusk comptait trois points d’avance au soir du premier tour sur Lech Kaczynski avant de s’incliner sur le fil lors du second tour.

    Aujourd’hui, le favori c’est Bronislaw Komorowski. Il y a une semaine, il était encore crédité d’une dizaine de points d’avance dans les sondages sur son rival conservateur Jaroslaw Kaczynski. Mais depuis deux débats télévisés ont eu lieu. Le frère jumeau du président disparu y a fait bonne figure et a comblé son retard. Certains sondages le donnent aujourd’hui en tête avec 49% contre 47% à Komorowski et 4% d’indécis.

    L'élection présidentielle et les vacances scolaires 03/07/2010
    Les Polonais vont voter ce dimanche au deuxième tour de l’élection présidentielle, mais, pour beaucoup d’électeurs, c’est leur premier week-end des vacances. Toute la semaine, les mairies étaient donc pris d’assaut par des dizaines de milliers des demandeurs des certificats donnant droit à voter ailleurs qu’à son domicile.
    Écouter

    Faut-il les croire pour autant ? Le premier tour a montré leur limite. Un sondage réalisé par téléphone annonçait un score de 46,33% pour Komorowski alors qu’il n’était au final que de 41,36%. Une chose est sûre, l’issue de cette élection est plus que jamais indécise. D’autant plus, qu’en cette période de vacances le taux d’abstention pourrait jouer un rôle crucial dans le résultat final.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.