GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: référendum sur la scolarité à Hambourg

    media Ole von Beust, maire CDU de la ville-Etat de Hambourg, en compagnie de la chancelière Angela Merkel, le 17 juillet 2010. Reuters/Christian Charisius

    Les référendums d'initiative populaire se succèdent en Allemagne. Ce sont à présent les Hambourgeois qui sont appelés à se prononcer ce 18 juillet sur une réforme scolaire qui agite beaucoup les esprits. Il y a deux semaines, les Bavarois décidaient de renforcer la législation anti-tabac, mais la réforme scolaire qui suscite une vive controverse risque d’être rejetée ce dimanche.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibault

    Justice sociale ou sélection précoce des meilleurs éléments, le référendum du 18 juillet 2010 à Hambourg s’est transformé en guerre de religion, comme souvent en Allemagne où les dossiers scolaires très sensibles.

    Les électeurs doivent se prononcer sur la loi du gouvernement régional. Ce texte prévoit entre autres de rallonger la durée de l’école primaire de quatre à six ans.

    Le modèle allemand est, parmi les pays développés, celui qui renforce le plus les inégalités sociales à l’école en raison d’une sélection précoce des enfants. Avec des classes plus petites, des moyens plus importants et une école primaire plus longue donc, la ville de Hambourg, dirigée par les chrétiens-démocrates et les écologistes, veut corriger ces dérives.

    Les opposants de ce projet, surtout les classes moyennes et les milieux aisés, critiquent l’amputation que subit la scolarité au lycée, où les enfants les plus doués sont admis.

    L’issue du référendum reste incertaine, elle dépendra aussi de la participation. Une démission du maire de Hambourg est attendue dès cet après-midi, indépendamment du résultat. Le populaire chrétien-démocrate Ole von Beust veut peut-être, par là, inviter ses troupes réticentes à ne pas rejeter son projet. Si c’était le cas, d’autres régions allemandes, prévoyant des réformes comparables, pourraient y réfléchir à deux fois.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.