GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Sommet mondial sur le sida : la progression de l'épidémie dans l'ex-URSS suscite l'inquiétude

    media Deux à trois cents activistes se sont rassemblés pour réclamer plus de financements et le respect des engagements des pays donateurs, à Vienne, le 18 juillet 2010. AFP

    A Vienne, la 18e conférence sur le sida s’est penchée cette année sur la seule région du monde où le nombre d’infections au VIH augmente : la région de l’ex-URSS regroupant des pays d’Europe de l’Est, la Russie et l’Asie centrale. Paradoxalement, les représentants de ces pays ne sont pas présents à cette réunion, organisée tous les deux ans, et qui s’est ouverte le 18 juillet 2010 en Autriche.

    Avec notre correspondant à Vienne, Blaise Gauquelin

    La cérémonie d’ouverture a duré plus de trois heures. Le monde entier s’est succédé à la tribune et les pays de l’ancien bloc communiste n’étaient représentés que par des activistes sans mandat officiel. Ces derniers ont dénoncé vivement la stigmatisation dont les séropositifs font encore l’objet dans la région.

    En Roumanie,les hôpitaux ont de plus en plus de mal à assurer un traitement correct aux séropositifs.

    Sida/Roumanie : le système de santé est au bord de la faillite 19/07/2010 Écouter

    Le virus se transmet principalement en Russie et dans les anciennes républiques socialistes par injection de drogue et échange de seringues. Or, la répression des usagers de drogue éloigne ces derniers des programmes de prévention et de soin.

    Et justement à Vienne, de nouvelles pistes sont apparues dans la lutte contre le sida et elles viennent d’études très sérieuses. Des experts américains de renom ont montré qu’il fallait placer les séropositifs sous trithérapie dès le début de la contamination. Cela empêche, selon les chercheurs, la destruction progressive du système immunitaire.

    Selon une étude canadienne, placer les séropositifs sous trithérapie divise par deux le nombre de nouveaux cas d’infection au VIH. La charge virale chez le patient est réduite et les risques de contaminer son partenaire sexuel sont plus faibles.

    Ce sont des résultats de réduction des risques très encourageants d'après plusieurs chercheurs interrogés lors de la conférence, même si l’utilisation de préservatifs reste, 27 ans après la découverte du virus, le seul, l’unique moyen de se prémunir de manière sûre, contre la maladie.

    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.