GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 9 Octobre
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Bruxelles critique la Roumanie dans sa lutte contre la corruption

    media Le président roumain Trajan Basescu. AFP Photo/Andrei Pungovschi

    L'Union européenne a reproché mardi 20 juillet à la Roumanie de ne pas faire assez d'efforts pour mettre fin à la corruption. C'est ce qui ressort d'un rapport de la Commission européenne sur la lutte contre la corruption en Roumanie et en Bulgarie, tout deux entrés dans l'Union en 2007. Bruxelles qui se montre clémente à l'égard de la Bulgarie, soulignant les efforts de Sofia, considère que la loi roumaine qui réforme l'agence de lutte contre la corruption est contraire aux engagements de Bucarest. Des critiques mal comprises par le président roumain Trajan Basescu.

    Avec notre correspondant à Bucarest,Luca Niculescu

    Le président roumain ne cache pas son mécontentement. Selon lui, le rapport de la Commission est en général « correct », mais trop critique envers la Roumanie. Lors d’une conférence de presse le président s’est insurgé contre l’institution de Bruxelles : « On ne peut pas dire que la Roumanie ne respecte pas les engagements pris lors de son adhésion a l’UE », a t-il martelé.

    Selon le chef de l’Etat, la justice roumaine a réalisé de nombreux progrès, malgré les retards qui persistent dans certains domaines.

    L’Europe avait reproché à la Roumanie le manque d’élan politique en faveur de la réforme. Pour montrer que ce n’est pas le cas, le président vient de convoquer une session extraordinaire du Parlement. Celui-ci se réunira début août afin de commencer les débats sur trois lois cruciales pour la lutte contre la corruption.

    Parmi ces lois, un texte qui devrait renforcer le rôle d’une agence anticorruption dont les pouvoirs ont été récemment amputés par une décision du Sénat.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.