GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La question des Roms, casse-tête européen

    media Le président roumain Traian Basescu. AFP Photo/Andrei Pungovschi

    Le sort des Roms revient au devant des préoccupations de l’Union européenne, avec l’expulsion vers la Roumanie d’un premier groupe de France le 19 aout 2010. Des expulsions effectuées sur une base de retour volontaire selon Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur. L’aide au retour est de 300 euros par adulte et de 100 euros par enfant mineur. Le rythme des expulsions devrait s’accélérer dans les jours et semaines à venir. Par ailleurs, comme Traian Basescu, le président roumain, plusieurs personnalités réclament une action au niveau européen.

    Avec notre bureau à Bruxelles

    Après la Suède et l’Italie, c’est au tour de la France et de la Roumaine d’en appeler l’Union européenne pour régler la situation des Roms dans l’ensemble de l’Europe. Pourtant, pour l'une des responsables du Réseau européen contre le racisme, ce sont les Etats membres qui sont responsables de cette absence de politique européenne en la matière : « Une des choses positives qui a été mise en place au niveau européen, c’est donc cette plateforme européenne pour l’inclusion des Roms. L’une des choses que nous observons, c’est que la plateforme européenne a un mandat assez faible. La volonté politique des Etats membres est un des principaux obstacles pour redévelopper une stratégie européenne ».

    Alors que plusieurs pays européens soulignent la relative inaction de la Commission européenne, à Bruxelles, on s’agace de la stagnation des projets financés par l’Europe.

    En Roumanie, six projets en faveur de l’intégration des Roms d’un montant de 9,3 millions euros ont été financés par l’argent communautaire, sans aucun résultat significatif, selon l’Agence nationale roumaine pour les Roms. Un fonctionnaire européen résume ainsi la difficulté : « ce n’est pas l’argent qui manque, mais plutôt la bonne façon de l’utiliser ». 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.