GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Venezuela: remise en liberté du vice-président du Parlement
    Europe

    Solidarnosc fête ses 30 ans sans son héros

    media Lech Walesa (D), le président-fondateur du mouvement Solidarność en compagnie du Premier ministre polonais Donald Tusk, 29 août 2010. REUTERS/

    Lech Walesa, le fondateur de Solidarnosc, a refusé de participer aux festivités célébrant la naissance, en 1980, du premier syndicat indépendant du bloc de l’Est. L’ancien prix Nobel reproche notamment à « son » mouvement sa proximité avec le parti conservateur de l’ancien président Kaczynski.

    Gdansk a revêtu des habits de fête pour célébrer l’anniversaire du mouvement Solidarnosc ( « Solidarité » ).  Ce lundi 30 août 2010, un congrès extraordinaire s’est tenu dans la ville historique du syndicat, l’occasion de rappeler symboliquement les évènements historiques de l’année 1980. Un anniversaire célébré en grande pompe donc, avec feu d’artifice, concerts et spectacles en plein air dans le port de Gdynia.

    Mais le grand absent des festivités, c’est Lech Walesa. Le fondateur de Solidarnosc n’a pas assisté à la cérémonie officielle. Car s’il est un reproche que le fondateur du syndicat ne cesse de faire à l’actuelle direction du syndicat, c’est sa proximité avec le parti conservateur de Jaroslaw Kaczynski. Lors de la dernière élection présidentielle de juin et juillet, Solidarité avait clairement affiché son soutien au candidat Kaczynski. Remportée par le très libéral Bronislaw Komorowski, l’élection avait provoqué le départ du parti conservateur dans l’opposition.

    La nouvelle direction du syndicat a pris ses distances avec le vieux chef

    On pouvait me tuer, mais pas me vaincre.

    Lech Walesa

    Fondateur de Solidarnosc, ancien président de la Pologne et prix Nobel de la Paix

    31/08/2010
    Il y a trente ans jour pour jour, naissait en Pologne le syndicat Solidarnosc – « Solidarité » en français. Il s’agissait de la première organisation de masse indépendante du pouvoir communiste dans le bloc soviétique, où toute organisation était jusque là surveillée et contrôlée par le pouvoir central. « Solidarité » est rapidement monté jusqu’à 10 millions de membres. Cette énorme brèche dans le système monolithique et totalitaire signifiait le début de l’écroulement de l’empire soviétique et du communisme. Écroulement couronné symboliquement de la spectaculaire chute du Mur de Berlin, neuf ans plus tard.
    Écouter

    Je n’aime pas ce qui se passe. Solidarnosc est devenue une organisation résiduelle.

    Lech Walesa 31/08/2010
    Il y a trente ans jour pour jour, naissait en Pologne le syndicat Solidarnosc – « Solidarité » en français. Il s’agissait de la première organisation de masse indépendante du pouvoir communiste dans le bloc soviétique, où toute organisation était jusque là surveillée et contrôlée par le pouvoir central. « Solidarité » est rapidement monté jusqu’à 10 millions de membres. Cette énorme brèche dans le système monolithique et totalitaire signifiait le début de l’écroulement de l’empire soviétique et du communisme. Écroulement couronné symboliquement de la spectaculaire chute du Mur de Berlin, neuf ans plus tard.
    Écouter

    Conséquence de cette prise de position de « son » ancien mouvement, Lech Walesa déclarait récemment : « je regrette que le Solidarnosc d’aujourd’hui ne soit plus mon syndicat ». Avant d’enchaîner, un peu amer : « Je m’identifie au 30e anniversaire de ce grand Solidarnosc qui comptait 10 millions de membres. Le syndicat actuel n’est pas bien gros ». Il compte en effet quelques 700 000 membres, rien à voir avec la splendeur du début des années quatre-vingt.

    Agé de 67 ans, ce bloggeur insatiable, a également invoqué « les lois de la biologie » sur son site, expliquant qu’il se sentait « terriblement fatigué ». Délaissé par la nouvelle direction du syndicat, qui a pris ses distances avec le vieux chef et son héritage, Lech Walesa s’est depuis longtemps reconverti dans la lutte pour les droits de l’homme. En début d’année, l’ex-président polonais et prix Nobel de la paix 1983 a récemment pris position en faveur des prisonniers politiques cubains. Absent cette fois-ci à Gdansk, il a néanmoins promis d’être présent au 50e anniversaire de Solidarnosc… en 2030.

    Dimanche, il s’était néanmoins rendu à Gdansk, en compagnie du Premier ministre Donald Tusk. Ensemble, ils avaient déposé une gerbe devant le monument dédié aux victimes de la répression communiste. Un geste symbolique de la part de l’ancien dirigeant syndicaliste, qui explique en partie son absence ce lundi 30 août. Car si Lech Walesa s’affiche sans complexe avec le chef du gouvernement libéral, il ne peut supporter l’actuel chef de file de l’opposition : Karoslaw Kaczynki, ancien Premier ministre, et frère jumeau de l’ancien président, mort dans un accident d’avion en avril dernier.

    solidarnosc, des chantiers de Gdansk aux ors de la république

    Solidarnosc a été créé le 31 août 1980, mais tout a débuté le 14 août, à Gdansk. Ce jour là, des ouvriers polonais des chantiers navals se mettent en grève. Pour la première fois ils osent défier le pouvoir communiste. Ils protestent contre la hausse des prix et réclament la réintégration de leurs collègues Anna Walentynowicz et Lech Walesa, limogés pour opposition à la direction des chantiers.

    Pendant quinze jours, la grève prend de l’ampleur et s’étend à l’ensemble du littoral de la Baltique. Le bassin minier de Silésie est également touché. Le mouvement ne prendra réellement fin que le 31 août, avec la signature d’accords historiques entre la délégation gouvernementale et Lech Walesa. Ce dernier lance alors : « Nous n’avons pas obtenu tout ce que nous voulions. Mais nous avons obtenu tout ce qui est possible dans la situation actuelle. Et nous obtiendrons le reste ensuite. ».

    En 1981, le général Jaruleski réprime Solidarnosc. Le mouvement continue quand même d’exister dans la clandestinité. Ses principaux chefs sont emprisonnés. Puis, l'année1989 marque un tournant dans l’histoire du syndicat : la victoire aux élections législatives semi-démocratiques. Tadeusz Mazowiecki, proche conseiller de Lech Walesa, devient le premier chef de gouvernement non communiste à l’Est. Avec la chute du mur de Berlin, le pouvoir des pays du bloc soviétique s’effrite. En décembre 1990, Lech Walesa est élu président de la République et il quitte la présidence de Solidarnosc.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.