GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Tournée européenne du nouveau président polonais

    media Le président polonais Bronislaw Komorowski (G) a été reçu par le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso ce 1er septembre 2010. Reuters/Thierry Roge

    Bronislaw Komorowski qui a pris ses fonctions début août est à Bruxelles ce mercredi 1er septembre. Il a été reçu par le président de la commission européenne José Manuel Barroso et par le président du Parlement Jerzy Buzek. Bronislaw Komorowski se rendra ensuite à Paris puis à Berlin. Ses premiers pas en Europe sont suivis attentivement, dans la mesure où son prédécesseur, Lech Kaczynski, menait une politique qualifiée souvent d’europhobe.
     

    Bronislaw Komorowski est attendu les bras ouverts dans les capitales européennes. Il vient d’un milieu politique fortement pro-européen, et il souligne souvent lui-même son attachement à l’intégration européenne.

    Comme chaque dirigeant national, il n’hésitera certainement pas à défendre les intérêts de son pays, mais le style de la défense sera sans aucun doute très différent de celui du président défunt Lech Kaczynski et de son frère jumeau Jaroslaw, qui était toujours derrière lui dans les coulisses des négociations européennes.

    Exit donc le jusqu’au-boutisme et le nationalisme exacerbé, presque caricatural, des frères Kaczynski ; place à l’ouverture et à l’esprit de compromis, prônés par Bronislaw Komorowski.

    Déjà au niveau national, il avait placé sa campagne électorale sous le slogan « C’est l’entente qui nous fait avancer ». Tous les espoirs sont permis qu’il aille appliquer le même principe à l’Europe. Il a passé son premier test en rencontrant les présidents de la Commission et du Parlement européens. Il se rendra ensuite à Paris et à Berlin.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.