GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    Dernières infos
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
    • Von der Leyen appelle tous les eurodéputés à travailler ensemble «de façon constructive»
    Europe

    Daguestan : un pays au bord de la guerre civile

    media Une voiture incendiée au Daguestan le 4 septembre 2010. AFP / ZAUR ALIEV

    Un ministre du gouvernement du Daguestan, une république du Caucase russe, a été blessé samedi 4 septembre par une bombe placée dans sa voiture. Son chauffeur a été tué et son garde du corps blessé. La situation au Daguestan, ainsi qu’en Ingouchie – une autre république voisine de la Tchétchénie – frôle depuis des mois une véritable guerre civile.

    En l’espace de seulement deux dernières semaines, vingt-cinq rebelles et seize policiers ou fonctionnaires ont été tués au Daguestan, soixante-deux personnes ont été blessées, et deux autres sont disparues sans laisser de traces.

    Le Premier ministre Vladimir Poutine a beau déclarer qu’« il n’y a pas de prémisses pour une nouvelle guerre », ses compatriotes ne se font guère d’illusions. Selon un récent sondage, 63% des Russes jugent la situation dans le Caucase « tendue » et 11% pensent qu’elle est « au bord de l’explosion ».

    Depuis la pacification, toujours très précaire, de la Tchétchénie, la guérilla locale a abandonné la cause indépendantiste. Elle est devenue radicalement islamiste, en portant le combat partout dans le Caucase russe à majorité musulmane.

    Les opérations militaires impitoyables et les exactions en série commises par les troupes russes ne font que grossir les rangs de la rébellion. Les divisions qui apparaissent au sein de la guérilla ne réduisent pas les violences. Les rebelles agissent de plus en plus souvent en cellules autonomes qui ne communiquent même pas leurs projets d’actions à leurs théoriques supérieurs.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.