GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Un second écoulement de boue toxique est envisagé par les autorités hongroises

    media Une nouvelle fissure a été découverte sur la digue d'un réservoir de l'usine de bauxite-aluminium de Kolontar, à l'ouest de Budapest, le 9 octobre 2010. Reuters

    Une nouvelle fissure a été découverte sur la digue d'un réservoir de l'usine de bauxite-aluminium à l'origine de la pollution. Et c'est pourquoi le village de Kolontar, à 160 kilomètres de Budapest, a été entièrement évacué et est devenu désormais une commune fantôme. Cette évacuation plonge les habitants de Kolontar dans un profond désarroi.

    Avec notre envoyée spéciale à Kolontar, Heike Schmidt

    « Combien de temps faut-il rester dans le centre d’accueil provisoire ? Pourquoi personne ne nous informe ? » Les habitants de Kolontar sont inquiets et même en colère.

    Il faut dire que dans l’après-midi du samedi 9 octobre 2010, il y avait plus de journalistes que de secouristes devant les portes du gymnase où huit cents lits ont été préparés, des lits qui resteront peut-être vides dans la nuit puisque la plupart des évacués préfèrent dormir chez des proches où ils devront rester pendant au moins trois jours, le temps de construire un barrage de protection pour éviter une nouvelle coulée de boue toxique.

    Les ingénieurs de l’Université technique de Budapest (USTEB) ont en effet constaté de nouvelles fissures dans la paroi nord du réservoir endommagé. L’effondrement paraît donc probable.

    Le Premier ministre Viktor Orban, qui est venu ici dans la matinée, a dit qu’environ cinq cent mille mètres cubes supplémentaires de boue, encore plus épaisse que la précédente, risquent de s’échapper du bassin, une boue composée de déchets très corrosifs issus du traitement de la bauxite.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.