GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Hillary Clinton encourage les pourparlers entre Serbes et Kosovars

    media Hillary Clinton le 12 octobre 2010 à Belgrade, faisant une déclaration après sa rencontre avec le président serbe Boris Tadic . Reuters / Ivan Milutinovic

    La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est attendue ce jeudi 14 octobre 2010, à Bruxelles, en provenance des Balkans ! La secrétaire d'Etat américaine termine une tournée qui l'a menée en Bosnie Herzégovine, en Serbie et au Kosovo. Trois jours au cours desquels elle a plaidé pour un apaisement des tensions dans la région.

    En Bosnie, Hillary Clinton marchait sur un brasier. Quinze ans après les accords de Dayton qui ont fixé la partition des territoires, le pays a bien du mal à se normaliser. Et les dernières élections, il y a quinze jours, n'ont guère rassuré une communauté internationale consciente qu'elle ne peut se retirer au risque de voir le pays se désagréger, pire, car ce n'est pas inimaginable, qu'un nouveau conflit n'éclate.

    Alors Hillary Clinton a été sévère dans ses propos : « Oui, dit-elle, les haines ont reculé, mais pas le nationalisme ». Dès lors une plus grande stabilité, plus d'opportunités, bref l'Union européenne vu de Sarajevo comme de Pale c'est hors de portée.

    Des appels au dialogue et à l'apaisement, Hillary Clinton en a encore lancé de Belgrade et de Pristina, capitales de Serbie et du Kosovo qui se regardent en chiens de faïence depuis la déclaration unilatérale d'indépendance de la seconde à l'égard de la première. La communauté internationale tente d'imposer un dialogue, mais faute d'accord des deux parties sur son contenu, la situation là encore est figée.

    Dans cette tournée balkanique, l'Américaine aura tout de même eu l'occasion d'un instant de joie, accueillie en héros au Kosovo, elle a fait une halte amusée devant la statue de celui que les Kosovars considèrent comme leur libérateur, Bill, un certain Bill Clinton.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.