GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Sergueï Sobianine officiellement investi maire de Moscou

    media Le nouveau maire de Moscou, Sergueï Sobianine, 18 octobre 2010. REUTERS/

    Sergueï Sobianine entame un mandat de cinq ans à la tête de la capitale russe. Ce proche de Vladimir Poutine avait été nommé en fin de semaine dernière par le président Dmitri Medvedev. Les élus moscovites se sont prononcés sur cette candidature à la mi-journée ce 21 octobre, et le vote s'est déroulé sans surprise. Dès sa désignation, le nouveau maire a affirmé sa volonté de lutter contre la corruption.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Aucun suspense, puisque le parti présidentiel, Russie unie, dispose de 32 des 35 sièges dans l’assemblée locale. C’est donc à une écrasante majorité que Sergueï Sobianine a été désigné. Sur les 34 élus présents, seuls deux élus communistes se sont prononcés contre cette candidature.

    Avant le vote, l'ancien chef de cabinet de Vladimir Poutine a prononcé un discours devant le conseil municipal. Visage sévère, costume bleu foncé, c’est sur un ton monocorde et assez froid, qu’il a dévoilé son programme pour la capitale.

    Parmi ses priorités : une meilleure utilisation des ressources de la ville, la lutte contre la corruption et la bureaucratie. « Chaque fonctionnaire doit savoir que son travail est sous contrôle des citoyens », a dit Sergueï Sobianine.

    Au programme également, la modernisation du système de santé, et le problème criant des embouteillages. Parmi les pistes étudiées : l’élargissement de certaines routes et le développement des transports en commun. Dans ce domaine, le travail ne va pas manquer, Moscou étant l’une des premières villes au monde où la circulation est la plus mauvaise.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.