GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Allemagne, l'armée soumise à son tour à une cure d'amaigrissement

    media Le ministre allemand de la Défense, Karl zu Gutemberg, en visite à Kunduz en Afghanistan, dans le camp des soldats allemands de l'ISAF , le 29 août 2010. AFP/MICHAEL KAPPELER

    Le ministre allemand de la Défense a présenté mardi 26 octobre 2010 un projet de réforme de fond de l'armée, qui réduirait notamment les effectifs de 250.000 à 180.000 hommes mais en augmenterait les forces disponibles pour des missions à l'étranger. Après la France et la Grande-Bretagne, c'est donc au tour de l'Allemagne de faire maigrir son armée.

    Dès 2008, avec son Livre blanc, la France a fixé les grandes orientations en matière de défense pour les années à venir. Résultat, d'ici 2014, le format de l'armée doit être réduit de 54 000 hommes. Il s'agit de supprimer 8250 postes par an et lorsque la réforme sera terminée la France devrait aligner environ 220 000 hommes.

    En Grande-Bretagne, la Revue stratégique pour la défense, a également décidé de faire fondre les effectifs de l'armée britannique : 25 000 fonctionnaires en moins. Ainsi l'armée de terre perdra 7000 hommes et l'armée de l'air et la marine 10 000. Au total il restera environ 157 000 hommes.

    En Allemagne, après le tour de vis dans les dépenses, le ministre de la Défense Karl Zu Gutemberg affirme qu'il faut prendre le problème à la racine : moins de monde dans l'armée pour plus d'efficacité – l'armée allemande doit passer de 250 000 à 180 000 hommes-, suppression du service militaire annoncée et renforcement des capacités de projection. 16 000 soldats devront être prêt à partir en mission à l'étranger à n'importe quel moment. Une donnée nouvelle pour la Bundeswehr, puisque ses premières missions extérieures remontent à peine plus de 1O ans, en Bosnie, puis au Kosovo, en République démocratique du Congo, et aujourd'hui en Afghanistan où sont déployés 4 300 soldats allemands.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.