GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Des victimes de prêtres pédophiles manifestent aux portes du Vatican

    media Manifestation d'une soixantaine de victimes de prêtres pédophiles, au Vatican, le 31 octobre 2010. Reuters

    « Honte à vous ! », c'est ce qu'ont crié une soixantaine de victimes de prêtres pédophiles aux portes du Vatican ce dimanche soir 31 octobre. Ils ont exprimé leur colère contre l'Eglise catholique et conspué le porte-parole du pape. Il est reparti sans parler ni aux journalistes ni aux victimes.

    Avec notre correspondant à Rome, Antoine Marie Izoard

    A la tombée de la nuit, un groupe d’une quarantaine de victimes de prêtres pédophiles, essentiellement italiens et américains, s’est rassemblé non loin du Vatican au pied du château Saint-Ange. Une torche à la main ils entendaient faire passer au Vatican le message inscrit sur leurs tee-shirt en plusieurs langues : « Ça suffit ! »

    Deux des victimes qui avaient rencontré Benoît XVI en privé, en 2008, aux Etats-Unis, ont témoigné et demandé que plus aucun enfant ne soit jamais abusé par un religieux.
    Venu à leur rencontre « pour exprimer sa solidarité », le porte-parole du Vatican a été accueilli par une marée de journalistes et les cris des manifestants. Le père Federico Lombardi est reparti sans pouvoir parler au groupe de victimes dont il devait cependant recevoir ensuite certains responsables.

    Pacifiquement, le groupe a ensuite tenté de se rendre place Saint-Pierre, en vain, un léger cordon de police n’a laissé ainsi passer que deux de leurs représentants. Lentement ils ont remonté la Via della Conciliazione jusqu’à la basilique Saint-Pierre. Là, ils ont déposé entre les mains des responsables de la sécurité quelque soixante-dix lettres de victimes du monde entier, des lettres adressées au pape.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.