GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Octobre
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Lutte contre le sida : le pape Benoît XVI reconnaît le rôle du préservatif

    media

    Dans un livre d'entretien à paraître mardi, le pape admet l'utilisation du préservatif pour réduire le risque de contamination par le virus du sida. Le directeur du programme Onusida a salué cette prise de position et l'évolution de la position du Vatican. On se souvient qu'en mars 2009, Benoît XVI avait soulevé une grande indignation en déclarant lors d'un voyage en Afrique que l'utilisation du préservatif «aggravait» le problème du sida alors que la maladie fait des ravages sur le continent.

    Avec notre correspondant au Vatican, Antoine-Marie Izoard

    Pierre Bergé, président de Sidaction : le pape se trompe d'époque... un petit pas mais il reste beaucoup à faire 10/10/2013 - par France Info Écouter
    Christian Terras, directeur de publication de la revue chrétienne Gollias : le pape fait un pas vers une ouverture 10/10/2013 - par France Info Écouter

    Dans ce livre inédit intitulé Lumière du monde, Benoît XVI se confie sans faux-semblants à un journaliste allemand. Quelques petites phrases du pape attirent l’attention de tous. Ainsi, noir sur blanc, pour la première fois, il ouvre la voie à l’utilisation du préservatif en matière de lutte contre le sida. Le préservatif est utile «dans certains cas» affirme Benoît XVI, afin de «réduire les risques de contamination». Il prend alors pour exemple le cas de la prostitution masculine. Le pape ne juge cependant pas l’utilisation du préservatif comme la véritable manière de vaincre le sida. Le chef de l’église catholique met alors en garde alors contre une «banalisation de la sexualité» ; une sexualité, dit-il, qui serait devenue une drogue et qui doit être au contraire humanisée.

    Au fil des pages de ce livre d’entretiens, le pape évoque aussi le choc énorme qu’il a ressenti face à l’ampleur des scandales de pédophilie au sein de l’Eglise. Dans une référence explicite cette fois-ci à la France, il se prononce contre une interdiction généralisée du port de la burka. Il se confie aussi longuement et très personnellement sur la difficulté de son ministère de pape, sur ses priorités et revient enfin sur les différentes crises qui ont secoué les cinq premières années de son pontificat.

    Il est étonnant de la part d'un pape réputé conservateur de pratiquer une ouverture en matière de sexualité.
    Odon Vallet spécialiste de l'histoire des religions et des civilisations. 10/10/2013 - par France 24 Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.