GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Pologne : les élections locales devraient conforter le Premier ministre

    media

    Les Polonais se rendent aux urnes dimanche 21 novembre 2010, pour élire près de 47 000 conseillers municipaux, communaux et régionaux, ainsi que 2 500 maires. Tous les commentateurs considèrent le scrutin comme un premier test grandeur nature après l’élection présidentielle anticipée de juillet dernier, et surtout avant les législatives, prévues dans un an.

    Tous les sondages prédisent une nette victoire du parti libéral au pouvoir, la Plateforme civique (PO). Ce ne sont pas seulement les qualités éventuelles de ses candidats locaux, ni même la croissance ininterrompue de l’économie polonaise malgré la crise mondiale qui déterminent le soutien des électeurs au parti au pouvoir.

    C’est plutôt l’absence de véritables rivaux. Comme le disait, mi-fier, mi-amusé, le Premier ministre Donald Tusk : « Nous aimerions vaincre quelqu’un, mais il n’y a personne en face de nous ». Il est vrai que la gauche post-communiste est toujours trop faible pour peser vraiment sur la scène politique. Et les seuls concurrents sérieux à droite, les conservateurs nationalistes du Parti Droit et Justice (PiS), semblent se diriger vers un suicide politique collectif.

    A la stupéfaction générale, le président du parti, Jaroslaw Kaczynski, vient de se séparer, à deux semaines du scrutin, d’un groupe de députés et conseillers, considérés comme les plus efficaces, les plus populaires, les plus intelligents et les moins radicaux de son entourage direct. Furieux, ils n’ont pas tardé à créer une organisation concurrente. Difficile de gagner les élections dans cet ordre dispersé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.