GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie au seuil de l'OMC

    media Le président russe, Dmitri Medvedev au sommet Russie-UE, le 07 décembre 2010. AFP PHOTO/GEORGES GOBET

    La Russie en bonne voie pour faire son entrée dans l'OMC. Après les Etats Unis, elle obtient, le 7 décembre à Bruxelles, un soutien de poids qui lui manquait, celui de l'Union européenne. En marge du sommet UE-Russie, Moscou a conclu un accord avec les 27. L'adhésion à l'Organisation mondiale du commerce pourrait se faire dans le courant de l'année prochaine.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Cela faisait 17 ans que la Russie attendait cela, 17 ans qu’elle tentait, en vain, d’entrer dans l’Organisation mondiale du commerce. C’est un record ! Les premières démarches avaient été entreprises au milieu des années 1990.

    Cette fois, les derniers obstacles semblent avoir été levés et s’il reste encore des détails à régler, Dmitri Medvedev s’est réjoui publiquement que cette adhésion devienne enfin, une réalité.

    Le protocole d'accord signé à Bruxelles permet d'aplanir les différends commerciaux. Il prévoit notamment une baisse des régimes respectifs de taxes douanières, pour le commerce du bois ou l’utilisation des réseaux ferroviaires.

    Toutes les branches de l’économie nationale vont en tirer profit. C’est ce que prédit la ministre russe du Développement économique, qui a signé le mémorandum d’accord avec le commissaire européen au Commerce. D’autres en revanche, en Russie redoutent que l’entrée de leur pays dans l’OMC ne porte un sérieux coup à l’industrie nationale, en ouvrant le marché aux produits à bas prix venus de l’étranger.

    La Banque mondiale estime de son côté que l’entrée de la Russie dans l’OMC pourrait accroitre son produit intérieur brut de plus de 3% à moyen terme et jusqu’à 11% à long terme.

    Mais au delà de l'aspect économique, l'accord conclu à Bruxelles a surtout une portée politique, la Russie s'apprêtant à faire son entrée d'une organisation internationale à la porte de laquelle elle a si longtemps frappé.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.