WikiLeaks s'attaque au secret bancaire - Europe - RFI

 

  1. 17:40 TU Accents d'Europe
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Décryptage
  4. 18:30 TU Journal
  5. 18:33 TU Sessions d'information
  6. 18:40 TU Débat du jour
  7. 19:00 TU Journal
  8. 19:10 TU Grand reportage
  9. 19:30 TU Journal
  10. 19:40 TU Sessions d'information
  11. 20:00 TU Journal
  12. 20:10 TU La bande passante
  13. 20:30 TU Journal
  14. 20:33 TU La bande passante
  15. 21:00 TU Journal
  16. 21:10 TU Couleurs tropicales
  17. 21:30 TU Journal
  18. 21:33 TU Couleurs tropicales
  19. 22:00 TU Sessions d'information
  20. 22:30 TU Sessions d'information
  21. 23:00 TU Journal
  22. 23:10 TU Accents d'Europe
  23. 23:30 TU Journal
  24. 23:33 TU Danse des mots
  25. 17:40 TU Afrique presse
  1. 17:40 TU Accents d'Europe
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Décryptage
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Débat du jour
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU La bande passante
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU La bande passante
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Radio foot internationale
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Radio foot internationale
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  21. 23:30 TU Journal
Urgent

Dans un discours prononcé devant la foule sur la place de la Nation, rebaptisée «place de la révolution», le lieutenant-colonel Zida a annoncé la suspension de la Constitution. Mais il ne s'exprime pas au nom du chef d'état-major, proclamé chef de l'Etat un peu plus tôt dans la journée. Une partie de l'armée semble ne pas reconnaître l'autorité du général Traoré. Le lieutenant-colonel Zida est le commandant adjoint du Régiment de sécurité présidentielle.

fermer

Europe

Royaume-Uni WikiLeaks

WikiLeaks s'attaque au secret bancaire

media

Julian Assange, le patron de WikiLeaks, a réceptionné lundi 17 janvier 2011 à Londres deux CD contenant les noms de 2 000 personnalités ayant des comptes dans des paradis fiscaux. Une quarantaine d'hommes politiques y figureraient. Plusieurs semaines seront nécessaires avant de publier ces informations bancaires qui devrotn d'abord être vérifiées par le site WikiLeaks, a précisé Julian Assange.

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

C’est au cours d’une conférence de presse savamment mise en scène devant une cohue de journalistes, que Julian Assange a symboliquement pris livraison de deux CD cencés contenir des informations compromettantes sur quelque 2 000 détenteurs de comptes en banques domiciliés dans des paradis fiscaux.

C’est Rudolf Elmer, un ancien banquier suisse, qui a confié au fondateur de WikiLeaks ces données confidentielles dans l’espoir de faire connaître à la société les pratiques cachées et illégales des comptes offshores. Rudolf Elmer a dirigé pendant huit ans la filiale de la banque Julius Baer aux îles Caïmans, territoire britannique mais aussi l’un des paradis fiscaux des Caraïbes.

Une quarantaine d'hommes politiques et de milliardaires

L'ex-banquier n'a malgré tout pas voulu divulguer tout de suite les noms des personnes soupçonnées d'évasion fiscale, mais a d’ores et déjà indiqué qu'une quarantaine d'hommes politiques et des milliardaires venant des Etats-Unis, de Suisse, d'Allemagne et de Grande-Bretagne figuraient sur les listes.

Les données proviennent « d'au moins trois institutions financières et couvrent une période allant de 1990 à 2009 ». Le site internet d'Assange va quant à lui d'abord vérifier les informations contenues sur les deux disques avant de les rendre publiques, un processus qui selon Julian Assange devrait durer deux semaines.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.