GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Dissolution du Parlement irlandais et nouvelles législatives le 25 février

    media Le Premier ministre irlandais, Brian Cowen. Photo/ Reuters

    Brian Cowen le Premier ministre a annoncé mardi 1er février 2011, en début d’après-midi, la dissolution du Parlement. La fin d'une époque en Irlande. Les institutions politiques sont à peu près toutes en sursis. Mais il n'avait guère d'autre choix. Dans la foulée, le gouvernement irlandais a annoncé que des élections législatives anticipées auront lieu le 25 février.
     

    Dissoudre le Parlement, c'était la seule option qui restait à Brian Cowen. Le Premier ministre irlandais était acculé. Considéré comme un des principaux responsables de la crise financière il est devenu tellement impopulaire qu'il est indésirable à la tête de son propre parti. Sa coalition gouvernementale a explosé et l'opposition exigeait des élections le plus rapidement possible.

    Après avoir annoncé devant la chambre basse du Parlement, en début d'après midi, son retrait de la vie politique, il s’est rendu auprès de la présidente Mary McAleese, pour lui demander de dissoudre le Parlement et de convoquer des législatives anticipées.

    Les élections étaient prévues le 11 mars elles auront lieu le 25 février. A l'issue d'une campagne électorale au pas de charge, le parti au pouvoir, au plus bas dans les sondages, devrait connaître la pire défaite de son histoire. Brian Cowen a néanmoins obtenu le soutien d'une partie de l'opposition pour le vote samedi prochain de la loi de Finances 2011; un vote clé pour la mise en œuvre du plan de sauvetage financier de l'Irlande.

    Mais le plan a été mal accepté par les Irlandais. Le chef du principal parti d'opposition, le Fine Gael entend le renégocier avec Bruxelles s'il prend la tête du prochain gouvernement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.