GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Multiculturalisme en Europe: David Cameron emboîte le pas à Angela Merkel

    media Le Premier ministre britanique David Cameron (G) communique à la 47e Conférence internationale sur la sécurité et la police aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel (C) à Munich, le 5 février 2011. Guido Bergmann / Reuters

    Le débat sur le multiculturalisme, et son corollaire l'identité nationale, agite les responsables politiques européens. Le Premier ministre britannique David Cameron s'est à son tour interrogé publiquement ce samedi 5 février 2011 sur le multiculturalisme et son échec présupposé au Royaume-Uni. Des déclarations qui provoquent déjà de nombreuses réactions dans l'opposition politique et les associations musulmanes.

    Avec notre correspondant à Londres, Adrien Moss

    Finie la tolérance passive du multiculturalisme, place au libéralisme musclé ! Pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir, le Premier ministre britannique ouvre avec fracas le débat sur l’identité nationale et la tolérance religieuse.

    Ce qu’il appelle le «multiculturalisme d’Etat», c'est-à-dire la politique d’immigration du précédent gouvernement travailliste, a encouragé les diverses ethnies à garder leurs cultures et à vivre séparées des autres minorités culturelles. Ces groupes de cultures étrangères sont aussi restés en marge de la société britannique : c’était une erreur !

    Une identité britannique trop floue a poussé de jeunes musulmans dans les bras des extrémistes : «Nous n’avons pas réussi, dit David Cameron, à leur présenter l’image d’une société à laquelle ils ont envie d’appartenir». Il souligne aussi la différence entre l’extrémisme islamiste, idéologie politique, et la foi islamique, qui n’ont rien à voir.

    Le chef du gouvernement britannique a prononcé ce discours lors d’une conférence à Munich, en Allemagne, où il a rencontré Angela Merkel. La chancelière allemande avait été le premier chef d’Etat européen à dénoncer, en octobre 2010, l’échec du multiculturalisme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.