GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
Aujourd'hui
Mardi 26 Mars
Mercredi 27 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Icesave: le président islandais appelle à un référendum

    media En janvier 2010, Olafur Ragnar Grimsson avait convoqué un référendum sur un précédent accord avec Londres et La Haye qui avait été rejeté à plus de 93% lors du scrutin en mars 2010. AFP/Halldor Kolbeins

    Le président Olafur Grimsson a mis ce dimanche 20 février 2011 son veto à l'accord Icesave, qui prévoit le remboursement par les citoyens islandais de près de 4 milliards d'euros aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne. Il a appelé à un référendum sur le nouvel accord conclu avec La Haye et Londres. La Premier ministre Johanna Sigurdardottir s'est déclarée « déçue » par cet appel à un référendum.

    Personne ne s'y attendait, pas même le Premier ministre islandais, Johanna Sigurdardottir. En mettant son veto à l'accord de remboursement, le président Grimsson à pris tout le monde de court. Le texte avait pourtant été adopté à une large majorité au Parlement, et selon un récent sondage, 57% des Islandais se disaient favorables à son application.

    Le chef de l'Etat islandais cherche visiblement à légitimer par référendum une mesure qui engage ses concitoyens à rembourser près de 4 milliards d'euros d'ici 2046 à Londres et à La Haye, après la faillite de Icesave. Cette banque en ligne offrait des services de compte d'épargne et opérait en majorité au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Plombée par la crise économique, elle avait fini par s'effondrer en 2008, entraînant la colère des gouvernements britanniques et néerlandais qui veulent récupérer leur mise.

    Après un premier refus des Islandais en janvier 2010, l'accord a été renégocié entre les trois capitales et le taux d'intérêt est passé de 5,5 à 3%. Aujourd'hui, le gouvernement néerlandais s'impatiente : « les négociations sont finies », prévient le ministère néerlandais des Finances.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.