GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Elections législatives sur fond d'austérité ce dimanche en Estonie

    media

    Près d'un million d'électeurs estoniens sont appelés à renouveler leur Parlement ce dimanche 6 mars 2011. La coalition de centre-droit au pouvoir est donnée gagnante par les sondages malgré la politique d’austérité qui leur a été imposée. Petit Etat balte de 1,3 million d'habitants, l’Estonie est membre de l'Union européenne depuis 2004 et elle est devenue en janvier 2011 le 17e membre de la zone euro.

    Avec notre correspondante à Talin, Marielle Vitureau

    Andrus Ansip, l’actuel Premier ministre devrait être de nouveau le grand gagnant de ces élections. A la tête du pays depuis 2005, il pourrait rester pour quatre nouvelles années le maître de la maison Stenbock, sur les hauteurs de Tallinn, le siège du gouvernement. Le Premier ministre vante son bilan qu'il estime sans appel : il a sorti le pays de la pire des crises économiques, l’activité est repartie et surtout l’Estonie est devenue le 17ème membre de la zone euro le 1er janvier dernier.

    Une partie de la population, en particulier les 10% des chômeurs restent plus critiques : ils reprochent à l’actuel Premier ministre de minimiser les problèmes sociaux. L’introduction de l’euro a eu un coût : une politique d’austérité sans précédent et les salaires ont chuté. Aujourd’hui, beaucoup d’Estoniens estiment avoir été sacrifiés au nom de l’adoption de la monnaie unique.

    Le Parti du centre talonne dans les sondages le parti du Premier ministre. Les chances d’Edgar Savisaar, l’actuel maire de Tallinn. restent moindres : il a été récemment mis en cause dans une affaire liée au financement de son parti par une grande figure russe.

    Selon un récent sondage, 44 % des électeurs estoniens étaient encore indécis à quelques jours du vote et la victoire du parti du Premier ministre pourrait être moins éclatante que prévu.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.