GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Un nu de Picasso à Londres, regarder le tableau le plus cher au monde

    media "Nu au Plateau de Sculpteur" de Picasso (1932) Reuters/Christie's Images LTD.

    Peinte en 1932, la toile, Nu au plateau de sculpteur, de Pablo Picasso, s’est vendue le 4 mai 2010 chez Christie’s à New York pour 106,5 millions de dollars (76 millions d’euros). La Tate Modern à Londres crée l’événement en exposant le tableau le plus cher au monde, depuis ce lundi 7 mars.

    Ce portrait de grande taille de la maîtresse du peintre, Marie-Thérèse Walter, n’était plus exposé au public depuis 1961, à l’époque pour commémorer le 80e anniversaire de Picasso. L’actuel propriétaire, un collectionneur privé qui veut rester anonyme, l’a prêté au musée où il sera montré dans une nouvelle salle consacrée au peintre. Le directeur du musée Tate Modern, Nicholas Serota, cité par l’AFP, s’est montré enthousiaste : « C’est une peinture remarquable et je suis ravi que grâce à la générosité de son propriétaire, nous soyons en mesure de la montrer pour la première fois au public britannique ».

    La toile représente Marie-Thérèse Walter, l’amante du peintre, étendue nue sous les yeux de l’artiste. La jeune fille de 17 ans avait rencontré Picasso en 1927. Elle est devenue la muse de l'artiste, alors âgé de 45 ans. Le tableau représente un moment clé de Picasso et avait été vendu 17 000 dollars (13 000 euros) en 1950. C’était la pièce vedette de la collection de Frances Sidney Brody, une philanthrope de Los Angeles. Pour Olivier Picasso, petit-fils du peintre, cette œuvre a « un pedigree exceptionnel ». « C'est un tableau de 1932, qui correspond au moment où Pablo Picasso a révélé sa nouvelle façon de peindre et puis certainement, sa nouvelle inspiratrice, ma grand-mère. C'est la fameuse année où, aussi bien à Paris qu'à New York, deux expositions importantes ont montré cette nouvelle façon de peindre, de dessiner et de sculpter de Picasso ».

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.