GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
Aujourd'hui
Mardi 28 Mai
Mercredi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L’UE se dote de critères communs pour tester les centrales nucléaires

    media La centrale nucléaire de Bugey (France, Est). Reuters/Robert Pratta

    Après le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 au Japon, qui ont gravement endommagé la centrale atomique de Fukushima, les dirigeants européens ont décidé de tester leurs centrales pour éviter qu'une telle catastrophe ne se produise en Europe. Après deux mois d'âpres négociations, les autorités de sûreté nucléaire se sont finalement mises d’accords sur les modalités de ces tests de résistance.

    Avec notre bureau à Bruxelles

    A partir du 1er juin prochain, les 143 réacteurs nucléaires de l’Union européenne seront testés sur la base de critères européens. Une première, puisque avant l’accident de Fukushima les contrôles ne se faisaient qu’un niveau national.

    L’objectif de ces tests est de vérifier si les centrales peuvent résister aux catastrophes naturelles et aux accidents comme la chute d’un avion ou une explosion à proximité de la centrale nucléaire. Le scénario de l’attentat terroriste au cœur de toutes les discussions ne fera, en fin de compte, pas l’objet de contrôle au niveau européen pour l’instant.

    Pour Yannick Jadot, le député européen du parti Europe-Ecologie-Les Verts, ces mesures sont insuffisantes : « On reste très flou sur les risques qui sont étudiés. Notamment les risques d’attaques terroristes, les risques de chute d’avion. Nous n’avons pas d’expertise indépendante. C’est toujours ceux qui contrôlent qui vont continuer à contrôler. Et puis, il n’y a pas d’obligation sur le niveau des tests et sur le type de communication au grand public ».

    Les premiers résultats devraient être connus dès la mi-septembre. Il sera alors de moment de décider de fermer peut être les centrales à risque. A moins que, comme le craint le groupe des verts au Parlement européen, les mauvais résultats en Corée du Sud.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.