GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'éternel retour de la dépénalisation du cannabis

    media

    La dépénalisation du cannabis s'invite en France dans la campagne électorale. François Hollande, candidat déclaré à la primaire PS, s'est dit lundi favorable à une réflexion à l'échelle de l'Europe. Un rapport récent de la Commission mondiale sur la politique des drogues fait le constat de l'échec du combat mondial contre la drogue.

    En France, l'usage de drogue est pénalisé, qu'il s'agisse d'héroine, de cocaine, d'ectasy ou de cannabis. Le tarif est élevé, il peut aller jusqu'à un an de prison et 3 750 euros d'amendes, mais l'auteur du délit peut choisir une alternative therapeutique.

    Nous vivons dans une grande hypocrisie
    Reportage à l'Assemblée nationale 10/10/2013 - par Valérie Gas Écouter

    Cela fait de la France un des états les plus répressifs en Europe. Un groupe de pays a fait le choix de dépénaliser l'usage. Les usagers n'encourent plus que des sanctions administratives. Il s'agit de l'Irlande, de l'Italie, de l'Espagne, de la république Tchèque et du Portugal. En Allemagne, en Autriche et en Hongrie les usagers n'encourent pas une peine de prison.

    Les Pays-Bas font preuve d'une extrême tolérance à la vente et à la consommation puisqu'il existe des coffee-shops ou le cannabis est vendu en toute légalité mais le trafic reste sévèrement réprimé comme dans toute l'Europe.

    C'est un rapport publié aux Etats-Unis par la Commission mondiale sur la politique des drogues (qui compte en son sein notamment Kofi Annan, Mario Vargas Lllosa et Javier Solana) qui vient de faire le constat de l'échec du combat mondial contre la drogue. Ce rapport établit que la situation actuelle n'est bonne « ni pour les pays producteurs, ni pour les pays consommateurs ». Ce qui encourage certains comme le socialiste François Hollande à demander une commission à l'échelle de l'Europe pour envisager les conséquences de la dépénalisation du cannabis.

    A consulter :

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.