GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Russie, Mikhaïl Prokhorov souhaite bousculer le monopole du parti au pouvoir

    media

    Il y a du mouvement sur l’échiquier politique russe. En effet, le milliardaire Mikhaïl Prokhorov a pris la tête du petit parti libéral Pravoe Delo (« Juste Cause »). Son ambition est désormais d’entrer massivement à la Douma, le Parlement russe, dès les élections législatives de décembre 2011. Il souhaite ainsi mettre un terme au monopole du parti au pouvoir, Russie unie, le parti du Premier ministre Vladimir Poutine.

    Avec notre correspondante à Moscou, Madeleine Leroyer

    En finir avec le « monopole » du parti au pouvoir, Russie unie, telle est l’ambition affichée de Mikhaïl Prokhorov. A 46 ans, l’homme d’affaires, à la tête d’une fortune estimée à 18 milliards de dollars, prend la tête de Juste Cause, un parti libéral jusqu’ici quasi inexistant. En ligne de mire, les législatives de décembre prochain : « Nous devons devenir la deuxième force politique du pays », devant les communistes donc.

    Dans cet « empire » qu’est, selon lui, la Russie, le baron du nickel dit vouloir instaurer un « véritable multipartisme ». Ses positions sont nettement plus libérales que celles du Kremlin : il s’est notamment prononcé en faveur de la libération anticipée de Mikhaïl Khodorkovski, le dernier oligarque à s’être lancé en politique, avant d’être emprisonné pour fraude fiscale.

    Pour autant Mikhaïl Prokhorov rejette le mot opposition, selon lui « il doit être rayé de notre lexique car les citoyens l’associent à des marginaux qui ont perdu le sens des réalités ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.