GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    L'UA appelle une nouvelle fois à trouver une solution «politique» à la crise libyenne

    media Le président sud-africain Jacob Zuma (D) a souligné la préoccupation de l'UA devant les «bombardements continus» de l'Otan en Libye, ce 26 juin 2011 à Pretoria. AFP / ALEXANDER JOE

    A l'occasion d'une nouvelle réunion du panel des médiateurs de l'Union africaine sur le conflit en Libye, les chefs d'Etat mauritanien, sud-africain, malien, congolais et ougandais se sont retrouvés, dimanche 26 juin 2011, à Pretoria en Afrique du Sud. Ils ont une nouvelle fois demandé la cessation immédiate des hostilités en Libye et plaidé pour l'application de la feuille de route de l'UA, qui prévoit l'instauration d'une période de transition conduisant à des élections démocratiques mais sans évoquer les dissensions qui se sont exprimées au sein du continent sur cette crise libyenne.

    Quatre heures de discussions et un communiqué final sans surprise : dans ce texte lu par le commissaire de l'Union africaine chargé de la paix et de la sécurité, les médiateurs appellent une nouvelle fois à trouver une solution « politique » et « africaine » à la crise. Ils saluent également le fait que Mouammar Kadhafi ait accepté de ne pas faire partie du processus de négociations. Mais Ramtane Lamamra a refusé de répondre aux questions des journalistes.

    Pas un mot donc sur les violentes critiques adressées par Jacob Zuma à l'Otan à l'ouverture de la réunion. Le président sud-africain, qui avait voté la résolution 1973 de l'ONU, a souligné la préoccupation de l'Union africaine devant les « bombardements continus de l'Alliance atlantique » en ajoutant que « la finalité de la résolution n'était pas de conduire à l'assassinat politique de Mouammar Kadhafi ».

    Pas un mot non plus sur les devisions exprimées au sein du continent sur la crise libyenne. Le chef d'Etat mauritanien, qui préside le panel, avait parlé il y a trois semaines du « départ nécessaire » de Mouammar Kadhafi.

    Quant au président sénégalais Abdoulaye Wade, il a reconnu le Conseil national de transition, qui représente les insurgés de Benghazi. Des divergences qui devraient être largement évoquées au 17e sommet de l'Union africaine, en Guinée équatoriale.

    Avant ce sommet des chefs d'Etat, Jean Ping, le président de la commission de l'UA, a affirmé ce dimanche à Malabo que l'organisation était « particulièrement préoccupée » par la tournure des événements en Libye.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.