GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Standard and Poor's brandit la menace d'un défaut de paiement de la Grèce

    media

    L'accord conclu ce week-end par les Européens sur le versement d'une partie de l'aide promise l'année dernière à Athènes a écarté le risque d'une faillite cet été de la Grèce. Mais le pays est loin d'être sorti d'affaire et alors que les négociations sur un deuxième plan de sauvetage sont en cours, l'agence de notation Standard and Poor's brandit de nouveau la menace d'un défaut de paiement de la Grèce.

    Alors qu'un nouveau plan de sauvetage européen de la Grèce a bien été acté et que le secteur privé s'est volontairement engagé à en financer une partie, la menace d'une restructuration de la dette grecque est loin d'être écartée.

    C'est en tout cas ce que soutient Standard and Poor's. L'agence de notation américaine estime en effet que le nouveau plan, actuellement négocié par l'Union européenne et le Fonds monétaire international pour mettre la Grèce à l'abri des marchés financiers jusqu'à fin 2014, pourrait constituer un défaut de paiement.

    Deux options, proposées par Paris pour rééchelonner la dette grecque par des échanges de titres, sont actuellement discutées. Mais l'agence de notation estime que ces deux propositions impliquent des pertes pour les créanciers privés d'Athènes, ce qui équivaut à ses yeux à un défaut.

    Standard and Poor's, qui a déjà abaissé le mois dernier la note grecque à Triple C, l'une des plus basse de sa classification, menace désormais de placer la Grèce en situation de défaut sélectif. Dans les faits, cela correspond à une restructuration d'une partie de la dette obligataire grecque. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.