GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Février
Vendredi 24 Février
Samedi 25 Février
Dimanche 26 Février
Aujourd'hui
Mardi 28 Février
Mercredi 1 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un policier a déjoué une attaque-suicide devant un commissariat ce dimanche 26 février au soir à Constantine, dans l'est de l'Algérie, en tirant sur la ceinture explosive portée par le kamikaze qui s'est alors déclenchée. Les autorités n'ont pas précisé si l'assaillant avait été tué ou blessé par l'explosion. Selon les médias locaux, deux policiers ont été blessés. Au moment de l'attaque, qui s'est produite vers 21H00 (20H00 GMT), une forte explosion a été entendue près de ce commissariat du centre de Constantine, selon l'agence de presse APS.

    Europe

    La Bosnie commémore le massacre de Srebrenica

    media

    La Bosnie commémore ce lundi 11 juillet 2011 l'anniversaire du massacre de Srebrenica où environ 8 000 personnes avaient été exécutées par les forces serbes en juillet 1995. Une longue marche a été organisée à travers le pays pour leur rendre hommage. Un mois et demi après l'arrestation de Ratko Mladic, l'un des deux principaux responsables du massacre de Srebrenica, cette commémoration prend une dimension particulière.

    Avec notre correspondant à Belgrade, Jean-Arnault Derens

    En un long convoi funèbre, les restes de 613 nouvelles victimes identifiées du massacre de Srebrenica ont traversé la Bosnie pour gagner le mémorial de Potocari où ils seront inhumés ce lundi 11 juillet 2011 au cours des cérémonies marquant l’anniversaire de la chute de l’enclave bosniaque, le 11 juillet 1995.

    Un autre cortège a traversé le pays. Plusieurs milliers de personnes ont pris part à la marche internationale de la paix qui a refait à l’envers le chemin des survivants qui avaient réussi à fuir la ville avant que celle-ci ne tombe aux mains des forces serbes dirigées par Ratko Mladic.

    Cette année, les cérémonies prennent une signification particulière. Un mois et demi après l’arrestation de l’ancien général serbe, transféré au tribunal de La Haye au terme d’une cavale de seize ans. Ratko Mladic et Radovan Karadzic avaient été inculpés pour actes de génocide par la justice internationale immédiatement après la chute de l’enclave. Les forces serbes avaient trié la population, les hommes âgés de 16 à 60 ans avaient été fusillés. Le nombre total de victimes est estimé à 8 000, dont 5 137 ont été identifiées à ce jour.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.