GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les candidats à la primaire socialiste mobilisés par la crise économique

    media REUTERS/John Schults

    Les candidats à la primaire du parti socialiste se mobilisent après une semaine marquée par la nervosité des marchés financiers et l'annonce par l'Insee, d'une croissance nulle pour la France au deuxième trimestre. L'objectif du gouvernement est d'atteindre 2% de progression du PIB en 2011.

    Après le retour, cette semaine, de Nicolas Sarkozy aux affaires pendant quelques heures au palais de l'Élysée pour traiter de la crise économique avec son équipe rapprochée, les socialistes se mobilisent.

    Manuels Valls, député-maire de la ville d'Ivry et candidat à la primaire du parti socialiste (PS), propose, dans un entretien accordé au quotidien Libération, une rencontre en urgence avec ses rivaux, avant l 'université d'été du PS, à la Rochelle, à la fin du mois pour analyser la situation économique.

    Le député PS estime par ailleurs que dans un contexte d 'une telle gravité, il est nécessaire que majorité et opposition se parlent et que Nicolas Sarkozy consulte les formations politiques.

    Martine Aubry, ensuite, elle aussi candidate à la primaire socialiste, dans une tribune dans le journal Le Monde demande au chef de l 'État des mesures dès maintenant et pour le budget 2012 : supprimer la défiscalisation des heures supplémentaires pour financer un grand plan de création d 'emplois pour les jeunes, abaisser à 20% l'impôt sur les sociétes des entreprises qui réinvestissent leurs bénéfices et l'augmenter sur celles qui privilégient les dividendes, et enfin, engager un premier train de réduction des niches fiscales.

    François Hollande favori à la primaire socialiste, dénonce « les avantages fiscaux accordés de façon injuste et inconséquente par le chef de l'État depuis quatre ans ».

    La croissance économique de la France était de +0,9% au premier trimestre 2011 et 0,0% au deuxième trimestre, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE). L'objectif du gouvernement est d'atteindre 2% de progression du PIB en 2011.
     

    À lire également

    Montebourg : « On laisse les marchés sans gendarme ni radar ! ». Entretien au quotidien Libération 12/8/2011.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.