GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    Europe

    L’Abkhazie séparatiste a voté pour élire son président

    media Dans un bureau de vote de la capitale abkhaze, le 26 août 2011. Reuters/Sergei Karpov

    Les électeurs étaient appelés aux urnes en Abkhazie, vendredi 26 août 2011, pour élire leur nouveau président. Ils ont été nombreux à se déplacer. Parmi les trois candidats en lice, c'est le vice-président abkhaze, Alexandre Ankvab, qui a remporté le scrutin avec 54,86% des voix.

    Avec notre correspondante à Soukhoumi, Veronica Dorman

    Toute la journée les rues de Soukhoumi habituellement désertes étaient envahies par les électeurs. Devant chaque bureau de vote les Abkhazes se sont succédé pour participer à l’élection de leur futur président.

    Le taux de participation a été très élevé. A 15 heures, plus de 50% des votants avaient glissé leur bulletin dans l’urne. Un scrutin avec un grand favori, Alexandre Ankvab, le président par intérim. Selon les premières estimations en fin de journée il était en tête de course.

    Alors que l’Abkhazie n’est toujours pas reconnue par la communauté internationale, de nombreux observateurs étrangers sont venus suivre le déroulement du scrutin, dont des Français, des Japonais, des Israéliens.

    C’était un jour doublement important pour la petite République séparatiste : il y a trois ans, jour pour jour, la Russie a reconnu sa souveraineté.

    Côté enjeu, cette présidentielle abkhaze représente beaucoup pour les habitants, notamment à Soukhoumi, la capitale. Après la mort subite du président Sergueï Bagapch décédé d’un cancer en mai dernier, il s’agit de relancer la machine politique et la poursuite des réformes qu’il a entamées.

    Au programme, entre autres, la régularisation des relations avec Moscou de plus en plus présente dans la région.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.