GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juillet
Dimanche 23 Juillet
Lundi 24 Juillet
Mardi 25 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juillet
Vendredi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A la Une : la Serbie peut-elle encore stopper la vague de reconnaissances internationales ?

    Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

    En quelques semaines, quatre nouveaux États ont reconnu le Kosovo : le Bénin, la Guinée, le Niger et Sainte-Lucie, portant le nombre total de pays reconnaissant le nouvel État à 81. Bexhet Pacolli a également annoncé que les 14 États du Caricom allaient reconnaître le Kosovo. La Serbie compte sur la Conférence du mouvement des non-alignés qu’elle accueillera en septembre pour essayer de bloquer cette vague, s’il en est encore temps...
    Lire : Kosovo : la Serbie peut-elle encore stopper la vague de reconnaissances internationales ?

    En visite à Belgrade mardi, la chancelière allemande Angela Merkel a posé plusieurs conditions pour que la Serbie obtienne le statut de candidat à l’Union européenne à la fin de l’année, réclamant de Belgrade une nette amélioration de ses relations avec le Kosovo.
    Lire : Angela Merkel à Belgrade : « la Serbie doit démanteler les structures parallèles dans le nord du Kosovo »

    Le Tribunal spécial du Kosovo a mis en accusation le maire de Skenderaj/Srbica, Sami Lushtaku, ainsi que l’éditeur du quotidien Infopress, Rexhep Hoti, et quatre autres personnes, soupçonnées d’être impliqués dans une campagne de diffamation, assortie de menace sérieuses, contre la journaliste Jeta Xharra, rédactrice en chef de BIRN au Kosovo.
    Lire : Médias au Kosovo : Eulex inculpe Sami Luhstaku et les éditeurs d'Infopress

    L’Albanie va-t-elle profiter de l’embargo frappant les produits serbes au Kosovo ? Les produits importés d’Albanie et de Serbie sont de types très différents. La possibilité de remplacer une partie des importations serbes par des produits albanais est donc relativement faible. Certains secteurs de l’industrie albanaise pourraient néanmoins profiter de la crise.
    Lire : L'embargo sur les produits serbes va-t-il favoriser les importations albanaises au Kosovo?

    Le prochain recensement de la population aura lieu en Serbie du 1er au 15 octobre. Les Rroms se mobilisent pour que les membres de cette communauté déclarent leur identité - le nombre réel de Rroms vivant en Serbie serait fortement sous-estimé dans les statistiques. Les autres minorités, comme les Bosniaques, se préparent aussi au recensement, ainsi que les réfugiés vivant en Serbie, qui doivent être recensés.
    Lire : Serbie : les minorités et les réfugiés se préparent au recensement

    Quelle langue va-t-on parler et enseigner dans les écoles du Monténégro le 1er septembre prochain ? La nouvelle loi sur l’éducation prévoit l’introduction de la langue monténégrine. Les partis d’opposition réclament un statut égal pour le serbe et le monténégrin, deux langues que ne séparent guère que l’introduction de deux nouvelles lettres dans le nouveau monténégrin littéraire... Certains parents d’élèves menacent de boycotter la rentrée scolaire.
    Lire : La « guerre des langues » embrase à nouveau le Monténégro

    Anders Breivik estimait que la Slovénie était particulièrement bien « préservée » du multiculturalisme. Le petit pays se serait bien passé de ce genre de « compliments » car, en termes de tolérance et d’ouverture aux autres, la réalité diffère souvent de l’image bien policée que la Slovénie veut donner d’elle-même, qu’il s’agisse de l’affaire, aujourd’hui réglée, des « effacés », du racisme anti-rrom, de l’homophobie ou du dossier toujours bloqué de la mosquée de Ljubljana. Tour d’horizon.
    Lire : La Slovénie au défi du multiculturalisme

    Il y a vingt ans, alors que la guerre commençait à embraser leur pays, une poignée de militants lançaient la Campagne anti-guerre de Croatie (ARK). Droit à l’objection de conscience, non-violence, respect des droits de la personne étaient leurs objectifs communs. Vite taxés de « trahison » dans un contexte dominé par la mobilisation nationaliste, ils ont contribué à l’émergence d’une société civile croate. Retour sur cette expérience.
    Lire : Croatie : vingt ans d'action anti-guerre

    Un obscur hebdomadaire local de Makarska, sur la côte dalmate, propose « d’éliminer les touristes de trop », qui occupent de l’espace sur la plage, font pipi dans l’eau et surtout ne consomment rien... Ces « touristes excédentaires » viennent de Bosnie-Herzégovine, mais il ne faut surtout pas voir le moindre racisme dans ce constat, uniquement fondé sur des arguments « économiques ». Le commentaire au vitriol de Boris Dežulović.
    Lire : Croatie : fascisme économique au paradis touristique

    En Republika Srpska, les invalides civils doivent survivre avec 41 marks par mois. A l’appel de leur Comité, plusieurs dizaines de personnes handicapées ont manifesté mercredi à Banja Luka. Les invalides de guerre touchent 1000 à 1500 marks, tandis qu’en Fédération, les invalides civils touchent des aides sociales d’un montant dix fois plus élevé qu’en RS.
    Lire : Bosnie : les personnes handicapées manifestent à Banja Luka

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.