GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Belgique, des diamantaires soupçonnés d'évasion fiscale massive

    media Le Centre mondial du diamant d’Anvers (AWDC), l’un des plus importants centre du commerce de diamant du monde. AFP PHOTO BELGA/Julien Warnand

    Selon le quotidien économique belge De Tijd, publié ce samedi 3 septembre 2011, quelque 800 Belges, dont 170 acteurs -et notamment de hauts dirigeants du très important secteur diamantaire anversois-, sont soupçonnés par le fisc d'avoir dissimulé plus d'un milliard de dollars en Suisse.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    A l’origine de l’affaire figure une liste de comptes détenus dans la filiale suisse de la banque HSBC. Un ancien employé l’a dérobée en 2009 et elle a ensuite atterri dans les mains des autorités françaises, puis a été transmise à d’autres pays comme l’Espagne ou l’Allemagne.

    Le fisc belge a reçu une liste de 800 comptes détenus en Suisse par des Belges. Et l’Inspection spéciale des impôts (ISI) s’est penchée sur les 500 les plus importants de cette liste. Elle représente plus de 700 millions d’euros d’avoirs dissimulés en Suisse.

    Après recoupement, le fisc a identifié 170 diamantaires anversois fraudeurs, essentiellement de la communauté juive, à l’origine de la vocation de la ville pour le secteur du diamant. Mais selon le Tijd, le quotidien économique qui a révélé l’information, il y aurait aussi plusieurs membres de la communauté indienne, communauté qui prend une place grandissante dans le secteur du diamant à Anvers.

    Selon les calculs du Tijd et de l’Echo -l’autre quotidien économique belge-, si on recoupe les différentes affaires de fraudes fiscales, un quart des entreprises actives dans le secteur du diamant à Anvers serait concerné.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.