GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Il succédera logiquement à Theresa May au poste de Premier ministre. Celle-ci, qui quittera son poste du 10 Downing Street demain mercredi, a été forcée à la démission en mai, confrontée à une révolte de ses propres députés furieux face à son incapacité de faire sortir le Royaume Uni de l’UE à la date-clé du 29 mars.

    Europe

    En Ukraine, nouvelle inculpation à l’encontre de Ioulia Timochenko

    media L’ex-Première ministre Ioulia Timochenko (C) lors d'une audience au tribunal de Kiev, le 30 septembre 2011. Reuters/Alexander Prokopenko/Yulia Tymoshenko Press Service/Hand

    A peine condamnée à sept ans de prison pour abus de pouvoir, l’ex-Première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko doit affronter une nouvelle inculpation. Cette fois, il s’agit d’une tentative de détournement de 405 millions de dollars de fonds publics. L’Occident n’avait pas hésité à exprimer sa colère lors du premier procès, soupçonnant que des motivations politiques se cachaient derrière les opérations judiciaires contre l’ancienne égérie de la « révolution orange ».

    Après une virulente réaction des Occidentaux à la condamnation de Ioulia Timochenko à sept ans de prison, le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, a laissé entendre qu’une solution allait être trouvée pour la libérer. On s’attend à ce que le Parlement vote une loi dépénalisant les faits reprochés à l’ancien Premier ministre lors de son premier procès.

    Ainsi, elle pourrait faire appel du jugement et recouvrer sa liberté à la faveur de la nouvelle loi. Ce serait un moyen pour Viktor Ianoukovitch de préserver des bonnes relations avec l’Occident, après avoir atteint l’objectif d’humilier sa rivale en l’envoyant en prison. Une nouvelle inculpation de celle-ci, cette fois pour un supposé détournement de 405 millions de dollars de fonds publics, complique désormais la situation.

    Viktor Ianoukovitch est attendu à Bruxelles le 20 octobre. L’Union européenne a prévenu que la peine infligée à Ioulia Timochenko « serait reflétée » dans ses relations avec l’Ukraine. Si son président veut l’éviter, il devra trouver des solides arguments pour justifier l’acharnement judiciaire contre sa principale opposante.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.