GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Croatie, le parti au pouvoir soupçonné de corruption

    media La Première ministre croate et présidente de la formation HDZ, Jadranka Kosor, le 22 octobre 2011. Reuters/Francois Lenoir

    Le parti conservateur au pouvoir en Croatie, le HDZ, est dans une bien mauvaise posture à un peu plus d’un mois des élections législatives. Non seulement il est devancé dans les sondages de près de vingt points par une coalition de centre gauche, mais le Bureau de lutte contre la corruption (Uskok) vient d’ouvrir une enquête sur de présumés financements illégaux commis par le parti.

    Parmi les personnages visés par l’enquête, l’ancien Premier ministre Ivo Sanader. Il est déjà impliqué dans un procès pour corruption qui doit s’ouvrir ce vendredi 28 octobre. L’actuelle chef du gouvernement, Jadranka Kosor, a souligné lors d’une conférence de presse extraordinaire que son propre nom ne figurait pas parmi les suspects.

    Selon les médias locaux, le HDZ (l’Union démocratique croate) s’était constitué un fonds secret d’environ quatre millions d’euros et l’a dépensé lors de trois précédentes campagnes électorales. L’argent provenait de différents dons privés ou avait pour origine des compagnies publiques.

    Parlant d’un « moment extrêmement difficile » pour son parti, Jadranka Kosor a tout de même profité de l’occasion pour souligner que l’enquête constituait une preuve tangible que « la lutte décisive contre le crime et la corruption » était en train d’être menée à bien avec le plein soutien des autorités. Remarque importante à l’approche de l’adhésion de la Croatie à l’Union européenne, prévue pour 2013.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.