GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)
    • Foot/Euro-2020: la France, déjà qualifiée, peine mais bat la Moldavie (2-1) et prend la tête du groupe H
    • Éliminatoires CAN 2021: match nul entre le Mali et la Guinée, 2-2, dans le groupe A
    • Éliminatoires CAN 2021: l'Algérie, championne d'Afrique en titre, corrige la Zambie, 5-0
    • Éliminatoires CAN 2021: la RDC tenue en échec par le Gabon à domicile, 0-0
    Europe

    Caricatures de Mahomet : les trois accusés d'un projet d'attentat plaident non coupable

    media Un des trois prévenus, le Kurde irakien Shawan Sadek Saeed Bujak (C), entouré de ses avocats, au tribunal d’Oslo, le 15 novembre 2011. Reuters/ Berit Roald /Scanpix

    En Norvège, le procès des trois hommes accusés d'avoir préparé entre 2008 et 2010 un attentat en lien avec al-Qaïda s’est ouvert ce mardi 15 novembre 2011. Un attentat qui aurait visé le journal danois Jyllands-Posten, qui avait publié des caricatures de Mahomet. A l'ouverture du procès à Oslo, l'accusation a d'abord pris la parole.

    Pour le procureur, dans ce trio, il y a un cerveau, c'est Mikael Davud, un petit homme barbu de 40 ans. Le Norvégien d'origine ouïghoure se serait initié à l'usage des explosifs dans un camp d'al-Qaïda au Pakistan entre 2008 et 2010. Et il y aurait conclu un accord avec le réseau terroriste pour attaquer Jyllands-Posten, le journal danois qui avait provoqué de violentes manifestations en publiant les caricatures de Mahomet.

    Avec l'aide des deux autres accusés, Mikael Davud se serait donc procuré du péroxyde d'hydrogène et de l'acétone pour fabriquer une bombe. C'est en possession de ces produits que les trois hommes ont été arrêtés en juillet 2010.

    Toujours selon le procureur, le groupe aurait également voulu tuer Kurt Westergaard, l'auteur du dessin le plus controversé. Celui qui représente le prophète Mahomet avec un turban en forme de bombe.

    Les trois hommes ont rejeté toutes ces accusations en bloc. Ils plaident « non coupable » mais ils encourent jusqu'à 20 ans de prison. Le procès devrait continuer jusqu'à la fin du mois de décembre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.