GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis: le Congrès bloque une vente d'armes à l'Arabie saoudite, un revers pour Trump
    • Ankara juge «injuste» la décision américaine de bloquer sa participation au programme F-35
    • États-Unis: rejet par la Chambre des représentants d'une motion appelant à une procédure de destitution de Trump
    • CAN 2019: le Nigeria domine la Tunisie 1-0 lors de la petite finale et termine 3e de la compétition
    • Abandon des poursuites contre l'acteur américain Kevin Spacey dans le Massachusetts
    Europe

    La Hongrie se tourne vers le FMI pour demander de l'aide

    media Le ministre de l'Economie de la Hongrie, György Matolcsy, le 30 septembre 2011. REUTERS/Bernadett Szabo

    La Hongrie s'est enfin décidée à solliciter l'aide financière du Fonds monétaire international. Après des semaines d'hésitations, Budapest a cédé à la pression des marchés. L'agence Standard & Poor's a placé ce mois-ci la note de la dette hongroise sous surveillance, jugeant que des décisions politiques imprévisibles pesaient sur les perspectives de croissance à moyen terme du pays.

    C'est une demande officielle d'aide financière «de précaution» que la Hongrie a envoyé au FMI. Une requête similaire avait été adressée par Budapest à la Commission européenne.

    Le gouvernement conservateur de Victor Orban marque ainsi un virage à 180°, puisqu'il a mis fin l'an dernier à un premier plan d'aide de 20 milliards d'euros conclu en 2008 avec le Fond monétaire international. Il a également renoncé à utiliser la dernière tranche de ce prêt, environ 6 milliards d’euros en pensant que le pays allait s’en sortir seul. Depuis, le Premier ministre hongrois ne cessait de critiquer les conditions de financement accordées par l'institution de Washington.

    La pression des marchés financiers a été finalement trop forte pour ce pays de l'Europe centrale. En outre, le poids de la dette publique a augmenté et les prévisions de la croissance pour l'année prochaine sont en baisse.

    La délégation du FMI actuellement en mission à Budapest devait rentrer à Washington pour mettre en place les termes du nouvel accord. Il pourrait être conclu au début de l'année prochaine
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.