GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Belgique lance un grand emprunt pour soulager sa dette

    media Yves Leterme, le Premier ministre belge chargé de gérer les affaires courantes. Reuters

    Le gouvernement belge a lancé ce jeudi 24 novembre un appel à contribution à la population belge pour faire face à la crise de la dette en annonçant un grand emprunt d'Etat ouvert à tous, alors que les problèmes budgétaires et politiques s'accumulent dans le pays. C'est donc avec l'épargne privée que la Belgique compte financer la dette. Très utilisé dans les années 1990, ce mécanisme était moins utilisé ces dernières années par les Belges car il était devenu moins attractif que d'autres produits financiers.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    La Belgique n’a pas ou pas encore été aspirée dans la tourmente financière mais la crise de la dette la place en position de faiblesse sur les marchés. Le taux des obligations belges à 10 ans s’est envolé ce jeudi 24 novembre, à près de 5,5%, loin des 7% qui frappe les bons d’Etat italiens, mais l’écart est tout de même très important avec la référence européenne : l’emprunt allemand est à 2,14%.

    Et la méfiance des marchés est alimentée par l’absence de gouvernement fédéral belge depuis près d’un an et demi. Avec des négociations toujours dans l’impasse pour la formation d’une coalition. Des négociations qui achoppent d’ailleurs sur les questions budgétaires. En outre la Belgique ploie sous une dette publique qui atteint désormais 100% du PIB contre 60% autorisé par le pacte de stabilité de la zone euro.

    En l’absence de budget pour 2012, le gouvernement aux affaires courantes a donc lancé un plan d’urgence dont cet emprunt d’Etat est une mesure phare. Du 24 novembre au 2 décembre, les Belges pourront souscrire à ces obligations sur 10 ans, assorties d’un rendement de 3,5% à 4,2%, bien plus que les comptes d’épargne. Le gouvernement espère attirer une partie de l’épargne privée considérable des Belges. Elle s’élève actuellement à 220 milliards d’euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.