GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Ukraine, Ioulia Timochenko n'en a pas fini avec la justice

    media L'ancien Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko. REUTERS/Gleb Garanich

    De nouveaux tracas judiciaires en perspective pour l'ancien Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko, qui purge déjà une peine de sept ans de prison. Un haut responsable du parquet ukrainien suggère qu'elle aurait par ailleurs contribué à financer le meurtre d'un député en 1996.

    Ioulia Timochenko n'en a pas fini avec la justice de son pays. Elle a été condamnée en octobre à sept ans de prison pour avoir, alors qu'elle était Premier ministre, conclu des accords gaziers avec la Russie prétendument au détriment de son pays, elle fait l'objet d'une série d'enquêtes judiciaires pour détournement de fonds, ou évasion fiscale.

    Et voilà que se dessine contre elle une accusation plus ou moins directe de meurtre, en 1996. Celle qui allait devenir la blonde égérie de la Révolution orange était à l'époque partenaire en affaires de Pavlo Lazarenko, autre ex-Premier ministre, et selon le procureur qui les incrimine, leurs sociétés communes auraient payé des tueurs pour éliminer un député gênant.

    Des accusations graves qui cependant tournent court puisqu'il faudrait pouvoir interroger Pavlo Lazarenko, aujourd'hui détenu aux Etats-Unis pour blanchiment d'argent. Cette nouvelle charge montre en tout cas que le courroux qu'a inspiré à l'Union européenne le procès d'octobre -Bruxelles étant convaincue qu'il s'agissait de représailles politiques de la part de l'actuel président Victor Ianoukovitch- n'a pas eu d'effet sur la détermination de Kiev qui, loin de venir à résipiscence, intensifie son offensive contre l'ancienne dirigeante, laquelle serait en outre privée de soins dans sa prison, à en croire son avocat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.