GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Sarkozy et Merkel unis pour répondre à la crise de la zone euro

    media Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel au palais de l'Elysée le 5 décembre 2011. REUTERS/John Schults

    Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se sont rencontrés lors d’un déjeuner de travail fructueux à l'Elysée ce lundi 5 décembre. Les deux dirigeants sont parvenus à un accord sur les moyens d'atteindre leur objectif, à savoir renforcer la gouvernance de la zone euro. Cet accord sera détaillé dans une lettre qu'ils remettront mercredi au président de l'Union européenne Herman Van Rompuy avant la tenue jeudi d'un nouveau sommet de crise à Bruxelles.

    Nicolas Sarkozy

    Président français.

    06/12/2011 Écouter

    Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont une nouvelle fois choisi de montrer un visage uni et leurs propositions pour renforcer l’union budgétaire de la zone euro vont faire l’objet d’une lettre qui sera transmise dès ce mercredi 7 décembre au président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

    Parmi ces propositions, il y a la révision des traités européens afin que ce qui a conduit à cette crise en zone euro ne puisse plus jamais se reproduire. Paris et Berlin veulent en effet que soient instaurées des sanctions automatiques en cas de déficit excessif.

    Le couple franco-allemand souhaite également qu’une règle d’or soit instaurée pour que les Etats s’engagent à long terme à avoir des budgets à l’équilibre. Pas question non plus de toucher à l’indépendance de la BCE, même si certains pays souhaitent que la Banque centrale européenne puisse intervenir sur les marchés, pour acheter la dette des pays en difficulté pour rassurer justement ces marchés.

    Angela Merkel

    Chancelière allemande.

    06/12/2011 Écouter

    Des marchés que Paris et Berlin entendent également rassurer en avançant la mise en place du MES, le fameux Mécanisme européen de stabilité, qui doit remplacer à partir de 2013 le Fonds européen de stabilité financière (FESF). Le Mécanisme européen de stabilité pourrait entrer en vigueur dès l’année prochaine.

    Toutes ces propositions doivent bien sûr être discutées maintenant au sommet européen de Bruxelles qui aura lieu jeudi 8 décembre et vendredi 9 décembre 2011.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.