GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Otan : la CIJ rend une décision en faveur de la Macédoine

    media

    La Cour internationale de justice de La Haye a statué le 5 décembre 2011 en faveur de la Macédoine, dans la procédure qui l'oppose à la Grèce, Elle estime qu'Athènes avait bloqué l’adhésion de Skopje à l’Otan en 2008 alors qu’elle s‘était engagée à ne pas s’y opposer. Depuis l'indépendance de l'ancienne République yougoslave en 1991, l'utilisation du nom de Macédoine fait l'objet d'un différend entre les deux pays. Considérant ce nom comme faisant partie de son patrimoine historique, Athènes met son veto depuis vingt ans à l'adhésion de la Macédoine à l'Otan et à l'Union européenne jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée.
     

    C'est le dernier épisode d'une longue bataille que se livrent la Grèce et la Macédoine. Le conflit autour du nom de l'ancienne République yougoslave s'est brusquement ravivé lors de l'éclatement de la Yougoslavie, il y a vingt ans, lorsque la Macédoine a proclamé son indépendance.

    La Grèce n'a jamais accepté que Skopje baptise le pays du nom de la province grecque et a fait depuis, tout ce qui était en son pouvoir pour bloquer la reconnaissance internationale de la Macédoine sous ce nom. Même si un accord conclu entre les deux pays en 1995 sous la pression de la communauté internationale, stipulait qu'Athènes ne s'opposerait pas à l'adhésion de la Macédoine à 'lOtan ou toute autre organisation internationale dont la Grèce est membre. Pourtant en 2008, Athènes oppose son véto à l'adhésion de la Macédoine à l'Otan.

    La Cour internationale de justice a donc estimé le 5 décembre que la Grèce « ne s'est pas conformée à ses obligations » en s'opposant à l'adhésion de la Macédoine à l'Otan. Le sujet reste sensible. Athènes ne renonce pas à ses exigences. Skopje estime que justice lui a été rendue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.