GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Croatie: un ex-Premier ministre et sa formation politique inculpés pour financement illicite

    media

    Le Bureau national croate de lutte contre la corruption (Uskok) a inculpé hier vendredi 9 décembre Ivo Sanader, ancien Premier ministre, pour le détournement de près de 10 millions d’euros, et le financement illégal de son parti, l’Union démocratique croate (HDZ). Six autres figures de ce parti ont également été inculpées dans ce dossier. Une inculpation qui intervient quelques heures seulement après la signature de l’accord d’adhésion de la Croatie à l’Union européenne.

    Avec notre correspondant à Belgrade, Jean-Arnault Dérens

    La justice croate a inculpé vendredi le HDZ, le parti conservateur au pouvoir jusqu’à dimanche dernier, de détournement de fonds publics. Des entreprises d’Etat étaient contraintes à verser de l’argent à l’agence Fimi Media. Ces sommes servaient à financer les campagnes du parti.

    L’ancien Premier ministre Ivo Sanader, en prison depuis un an, et qui est en cours de jugement dans le cadre de deux autres affaires de corruption, a également été inculpé, ainsi que l’ancien trésorier du parti, Mladen Barišić, et l’ancien porte-parole du gouvernement, Ratko Maček.

    Ces inculpations interviennent cinq jours seulement après la victoire de la gauche aux élections du 4 décembre, et quelques heures à peine, après la signature du traité d’adhésion européen de la Croatie. Le pays doit rejoindre l’Union le 1er juillet 2013, mais Bruxelles attend encore de sa part des efforts en termes d’indépendance de la justice et de lutte contre la corruption.

    La vaste opération mains propres qui semble se mettre en place pourrait entraîner la ruine du HDZ, qui a régné sans partage sur la Croatie depuis vingt ans, à l’exception d’une brève parenthèse sociale démocrate.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.