GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Poutine ne remet pas en cause le résultat des élections et ironise sur l'opposition

    media Le Premier ministre russe Vladimir Poutine (C) pendant la séance de questions-réponses à la télévision, à Moscou, le 15 décembre 2011. Reuters/Alexei Nikolsky/

    Pas question de remettre en cause les résultats des législatives. Vladimir Poutine reste droit dans ses bottes, cinq jours après les manifestations massives de l'opposition. Selon lui la victoire de son parti Russie unie ne peut être contestée. Le Premier ministre a répondu durant plus de quatre heures à la télévision aux questions de journalistes, de personnalités et de citoyens triés sur le volet. Poutine ne s'est pas privé non plus d'attaquer les Etats-Unis, il a rejeté les critiques et préféré ironiser sur l'opposition.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    « J’ai vu à la télévision des personnes jeunes, actifs, qui exprimaient leur point de vue. Si c’est ça le résultat du régime Poutine, c’est tant mieux ». Le Premier ministre russe a adopté un ton ironique pour répondre aux critiques qui lui étaient adressées depuis le scrutin du 4 décembre.

    Pas question de remettre en cause la victoire de son parti « le résultat de ces élections reflète indéniablement l'état des forces dans le pays », a dit Vladimir Poutine. Quant aux allégations de fraudes, pour mettre fin à toute polémique, il propose tout simplement d’installer des caméras vidéo dans les plus de 90 000 bureaux de vote que compte le pays pour la présidentielle de mars. Mais pour le Premier ministre, l'opposition trouvera toujours à redire, c’est normal, c'est le cas partout, dans tous les pays, selon lui.

    « Un plan mis au point à l'étranger »

    Une opposition aux ordres de l’étranger, qui cherche à déstabiliser la Russie et qui paye des étudiants pour qu’ils participent aux manifestations : tels sont les principaux arguments que Vladimir Poutine a opposés à ceux qui refusent de reconnaitre les résultats de législatives du 4 décembre.

    Pour le Premier ministre russe, il est clair que certains cherchent à imposer à la Russie une révolution pro-occidentale. « Il s'agit d'un plan mis au point à l'étranger pour déstabiliser la société. Et ce plan, n’est pas né tout seul. Nous savons comment s'est déroulée la révolution orange en Ukraine. D'ailleurs, certains de nos opposants étaient alors en Ukraine et tout naturellement, ils transfèrent cette pratique en Russie ».

    Récemment, Vladimir Poutine avait accusé les Etats-Unis et en particulier la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton d’avoir fomenté la contestation postélectorale en Russie. Le ton n'a pas varié. « Nous aimerions être alliés aux Etats-Unis, mais simplement, ce que je vois aujourd'hui, ce n'est pas une alliance, parfois, j'ai l'impression que l'Amérique ne veut pas d'alliés mais qu'elle veut des vassaux. Les gens en ont marre du diktat d'un seul pays ».

    Rien ne dit que la population qui proteste contre les fraudes ne soit sensible à cette rhétorique. Un internaute résume : pendant ces 4 h33 de questions-réponses, le nombre de personnes qui veulent aller à la manifestation du 24 décembre est passé de 18 000 à plus de 21 000 sur Facebook.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.