GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Il succédera logiquement à Theresa May au poste de Premier ministre. Celle-ci, qui quittera son poste du 10 Downing Street demain mercredi, a été forcée à la démission en mai, confrontée à une révolte de ses propres députés furieux face à son incapacité de faire sortir le Royaume Uni de l’UE à la date-clé du 29 mars.

    Europe

    Mesures d’austérité en Italie : la confiance des députés acquise

    media Mario Monti, le président du Conseil italien lors de l'annonce du nouveau plan de rigueur, le 4 décembre 2011. REUTERS/Remo Casilli

    Le gouvernement italien a largement obtenu, vendredi 16 décembre, la confiance des députés sur le plan d'austérité de 33 milliards d'euros qui va être soumis au Sénat. Le plan préparé par le président du Conseil, Mario Monti, vise à assainir les comptes publics et à enrayer la crise de la dette. Il mêle hausses d'impôts, réforme des retraites et mesures de relance de l'activité économique.

    Le premier chantier de cette cure d'austérité est de remplir les caisses de l’état en augmentant les rentrées fiscales. Sur ce point, il y a une rupture avec l’ère Berlusconi. Le plan prévoit une hausse des impôts en particulier sur les biens immobiliers et sur les produits de luxe : avions privés, voitures de grosses cylindrées ou Yachts. Mario Monti a réintroduit la taxe sur la résidence principale abolie par Silvio Berlusconi.

    La TVA va être relevée de deux points et la taxation sur les carburants va à nouveau augmenter. Le plan s'attaque aussi au système des retraites en allongeant la durée des cotisations et en alignant l'âge de départ en pension des femmes sur celui des hommes, c’est-à- dire à 66 ans en 2018. A la réduction des dépenses de l'Etat de 10 milliards d'euros, s'ajoutent de nouvelles réductions des dépenses des collectivités locales.

    En ce qui concerne les mesures destinés à relancer l’économie, le gouvernement va réduire les charges sociales pour les entreprises embauchant en particulier des femmes et des jeunes. Tandis que les horaires d’ouverture des commerces vont être libéralisés. Enfin, tout un dispositif est créé pour favoriser la capitalisation des entreprises et pour garantir les prêts aux PME.

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.