GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: le Parti communiste en ordre de marche vers la présidentielle

    media Manifestation du Parti communiste russe à Moscou le 18 décembre 2011. REUTERS/Mikhail Voskresensky

    Les communistes russes ont manifesté ce dimanche 18 décembre à Moscou, toujours pour dénoncer les résultats des législatives, remportées par le parti au pouvoir, Russie Unie. Le Parti communiste, première force d'opposition, avec 19% de suffrages recueillis le 4 décembre, a désigné hier samedi son candidat à la présidentielle du mois de mars, Guennadi Ziouganov, son leader, qui se présente pour la quatrième fois au Kremlin.

    Avec notre correspondante à Moscou, Veronika Dorman

    Pour protester contre des élections falsifiées, le Parti communiste russe avait prévu de rassembler 30 000 personnes. Environ 3 000 manifestants sont venus agiter des drapeaux rouges à côté du Kremlin. Depuis le 4 décembre, le principal parti d’opposition dénonce les résultats des législatives qualifiés comme étant  « illégitimes d’un point de vue politique et moral ».

     

    Le leader communiste Ziouganov en est certain. Pour s’assurer la majorité au Parlement, le pouvoir a eu recours à toutes les fraudes imaginables, avant, pendant et après le scrutin. Selon les calculs des divers observateurs communistes ou indépendants, dans certaines régions, le Parti communiste a remporté presque autant de voix que le parti du pouvoir Russie Unie.

    C’est vrai, les communistes ont gagné du terrain par rapport aux dernières élections, mais ils semblent avoir surtout profité du vote protestataire. Les gens votaient pour eux pour ne pas donner leur voix à Russie Unie.

    Mais Ziouganov est confiant. Il vient de présenter sa candidature à la présidentielle de mars, et promet s’il est élu, d’organiser de nouvelles élections législatives, honnêtes et transparentes, accessibles à tous les partis.

    Mais tout en critiquant violemment la composition de la nouvelle Douma, ni Ziouganov ni aucun autre député communiste n’a rendu son mandat en signe de véritable contestation.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.