GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Manifestations de l'opposition russe, va-t-on vers un nouveau parti?

    media Des manifestants à Moscou le 24 décembre 2011 brandissent une photo réunissant Poutine et Kadhafi. REUTERS/Tatyana Makeyeva

    A trois mois de la prochaine présidentielle à laquelle il se représente, le Premier ministre Vladimir Poutine est confronté au plus vaste mouvement de contestation depuis son arrivée au pouvoir il y a douze ans en Russie. Samedi 24 décembre, une manifestation à Moscou a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Les opposants ont réussi leur pari : le rassemblement était plus important que celui d’il y a deux semaines. Les opposants à Vladimir Poutine cherchent maintenant le moyen de poursuivre le mouvement sans précédent qu’ils ont initié.
     

    Après leur démonstration réussie du 24 décembre, les opposants s'interrogent sur plusieurs options : fonder un nouveau mouvement, un nouveau parti, tenter de dialoguer avec le pouvoir et comment poursuivre la mobilisation. Hier, samedi, depuis la tribune mise en place pour la manifestation, l’écrivain Boris Akounine a proposé de fonder un mouvement, qui serait baptisé « La Russie honnête ». Un autre participant a annoncé la création d’une union des électeurs.

    Pour sa part, l’ancien ministre des Finances, Alexeï Koudrine, qui a pris ses distances avec le Kremlin, a, quant à lui plaidé pour un dialogue entre le pouvoir et l’opposition, faute de quoi, estime-t-il, ce sera la « révolution ».  A l’issue de la manifestation, les participants ont adopté une résolution en six points qui demande notamment l’annulation du résultat des élections, le limogeage du président de la Commission électorale centrale (CEC) Vladimir Tchourov, la convocation de nouvelles élections et un appel à ne pas voter Poutine lors de l'élection présidentielle du 4 mars 2012.

    Le pouvoir a-t-il réagi après cette nouvelle manifestation ?

    Ni le président Dmitri Medvedev, ni le Premier ministre Vladimir Poutine n’ont encore réagi publiquement à cette nouvelle démonstration de force. Toutefois, hier en milieu de journée, la porte-parole du Kremlin a annoncé que la procédure simplifiée d’enregistrement des partis d’opposition allait entrer en vigueur rapidement. Le projet de loi a déjà été transmis au Parlement.

    Les manifestants, eux, entendent maintenir la pression pour obtenir d’autres avancées et prévoient de se réunir à nouveau après les fêtes du Nouvel An et de Noël, qui s’achèvent en Russie à la mi-janvier. L’un des dirigeants les plus en vue du mouvement de contestation, le blogueur anti-corruption Alexeï Navalny a promis un million de personnes dans les rues de Moscou pour la prochaine manifestation.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.