GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Vives réactions en Turquie après la meurtrière bavure de l'armée dans l'est du pays

    media Près de la ville d'Uludere, dans l'est du pays, la population vient aux nouvelles à l'hôpital local, après l'annonce d'une bavure de l'armée ayant provoqué la mort d'une trentaine de personnes, le 29 décembre 2011. REUTERS/Stringer

    Le massacre provoqué par l'armée turque provoque de nombreuses réactions en Turquie, dans la classe politique et les milieux pro-kurdes. Le bombardement par l'armée d'un village, près de la frontière avec l'Irak, dans la nuit de mercredi à jeudi 29 décembre 2011, a provoqué la mort d'au moins 35 personnes. L'armée de l'air turque croyait viser des membres du PKK, les autonomistes kurdes que le gouvernement turc considère comme des terroristes et qui utilisent l'Irak comme territoire refuge.

    Avec notre correspondant à Istanbul,Jérôme Bastion

    Des manifestations dans différentes villes du pays : à Istanbul, où un rassemblement émaillé d’incidents a été dispersé avec rudesse par la police, mais aussi à Diyarbakir, Adana, Mersin, Hakkari, et aussi Mus. Le lourd bilan de cette bavure a suscité un fort émoi dans le pays. L’opposition social-démocrate du CHP (Parti républicain du peuple) a dénoncé la politique répressive du gouvernement, et notamment les frappes aériennes contre les positions de la rébellion, demandant à quoi elles servent exactement.

    L'armée turque, régulièrement, attaque des cibles terroristes dans la région. Mais si les informations données jusqu'à présent sont correctes, cette fois apparemment des civils ont été tués. Si c'est bien le cas,l'armée a attaqué une mauvaise cible. Selon les premiers rapports que nous avons, ces personnes faisaient du trafic. Mais, même si c'est le cas, il ne faut pas s'en prendre aux civils.

    «Les civils doivent être épargnés pendant les attaques contre les terroristes.»

    Onur Oyman, membre du parti d'opposition CHP, au micro de Ian Van Der Made

    30/12/2011 - par RFI Écouter

    Le parti pro-kurde BDP a lui décrété trois jours de deuil.

    Embarras du côté de l'AKP

    Du côté du pouvoir, le vice-président du Parti de la justice et du développement (AKP), Hüseyin Celik, a présenté ses excuses et ses condoléances : «La Turquie est un Etat de droit. Cet Etat fera ce qu’il faut pour réparer son erreur si et quand elle sera avérée», a-t-il promis. Il a aussi expliqué que l’heure était à la lutte contre le terrorisme, contre la rébellion kurde, et que ce regrettable accident ne remettait pas en cause la détermination de l’Etat en la matière, sans excuser de telles erreurs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.