GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Inquiétude dans les médias indépendants en Russie

    media Alexei Venediktov, le rédacteur en chef de la radio Echo de Moscou (G) avec le Premier ministre Vladimir Poutine, à Moscou, le 13 janvier 2012. AFP / Ria-Novosti/ Yana Lapikova

    En Russie, l'annonce de l'éviction du rédacteur en chef de la radio Echo de Moscou, Alexei Venediktov, par la direction de Gazprom-media, une filiale du géant gazier qui possède 66% des parts de la radio, a soulevé l'inquiétude dans les médias indépendants. Dans un paysage médiatique très contôlé et verrouillé, cette station continue à livrer des points de vue indépendants... mais les journalistes redoutent une amorce de reprise en main par l'actionnaire principal.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anatasia Becchio

    Dans les couloirs d’Echo de Moscou, les haut-parleurs diffusent l’interview du rédacteur en chef, Alexei Venediktov. Récemment, Vladimir Poutine s’en était pris en des termes crus à cette radio qui cultive un ton indépendant.

    Après son éviction du conseil d'administration, Alexei Venediktov tente de rassurer ses journalistes et ses auditeurs : il reste aux commandes de la rédaction, qui ne changera pas de ligne éditoriale… « En vertu de la loi de la fédération de Russie, la politique rédactionnelle est définie par le rédacteur en chef. Il est assis là, devant vous, il ne m'est rien arrivé depuis la nuit dernière... et mes vues sur la politique rédactionnelle n'ont pas changé. Si Poutine avait pris la décision de me limoger, je pense que le conseil de direction m'aurait déjà limogé », déclare-t-il cranement.

    Il n’en reste pas moins que cet épisode témoigne d’une certaine crispation à la veille de l’élection présidentielle, selon le rédacteur en chef adjoint de la radio, Serguei Buntman.

    C'est un acte qui n'est pas amical

    Serguei Buntman

    rédacteur en chef adjoint de la radio Echo de Moscou

    14/02/2012 - par Anastasia Becchio Écouter

    Le porte-parole de Vladimir Poutine a rapidement réagi pour assurer que les changements initiés par Gazprom au sein d’Echo Moscou, n’avaient aucun lien avec les critiques formulées par le Premier ministre contre la station.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.