GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Italie, l'Eglise devra désormais payer une taxe sur ses propriétés immobilières

    media L'église Santo Stefano à Gênes, en Italie. Getty Images / Vittorio Zunino Celotto

    Le gouvernement italien a décidé de mettre fin à un avantage fiscal sur les propriétés immobilières dont bénéficiait l'Eglise catholique. Une exemption dénoncée à la fois par la Commission européenne et par un nombre croissant d'Italiens soumis au plan d'austérité du gouvernement Monti.

    Jusqu'à présent, l'Eglise catholique était exemptée de la taxe immobilière pour les bâtiments d'usage à la fois commercial et non lucratif. Outre ses bâtiments destinés au culte, à l'enseignement ou à l'action sociale, l'Eglise catholique italienne détient aussi des hôtels et des restaurants, dont certains entrent dans la catégorie luxe. Il suffisait d''une chapelle dans l'établissement pour qu'il soit exonéré de taxe immobilière.

    La fortune immobilière de l'Eglise italienne est évaluée à 9 milliards d'euros et cette réforme fiscale devrait faire rentrer 600 millions d'euros de recettes supplémentaires dans les caisses des communes. La Commission européenne a ouvert en 2010 une enquête pour vérifier s'il n'y avait pas là une aide illégitime de l'Etat.

    L'Eglise italienne, un moment réticente, vient de reconnaître qu'elle ne pouvait couvrir des exemptions indues. Et ce au moment où les Italiens, catholiques y compris, s'élèvent contre l'évasion fiscale alors qu'eux-mêmes ont vu leurs impôts augmenter dans le cadre du plan d'austérité draconien adopté par le gouvernement de Mario Monti.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.