GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le Parlement allemand adopte le deuxième plan d'aide à la Grèce

    media La chancelière Angela Merkel (D) et le ministre des Finances Wolgang Schaüble pendant le débat au Parlement, à Berlin, le 27 février 2012. Reuters/Thomas Peter

    En Allemagne, le vote d'une deuxième aide à la Grèce était soumis au vote du Parlement. Le Bundestag a accepté ce lundi 27 février dans une large majorité ce programme d'aide de 130 milliards d'euros. Ce plan avait été décidé la semaine dernière par l'Eurogroupe. Avec le feu vert du Bundestag, Angela Merkel pourra ratifier le paquet d'aide lors d'un sommet européen à Bruxelles en fin de semaine.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    La majorité est une fois de plus écrasante : 496 voix pour sur 591 votants. Grâce au soutien des sociaux-démocrates et des Verts, Angela Merkel a pu faire adopter sans problème au Parlement le deuxième plan d’aide à la Grèce de 130 milliards d’euros.

    Mais ce vote clair ne peut dissimuler quelques bémols. D’abord l’opposition a dit tout le mal qu’elle pensait de la politique du gouvernement tout en justifiant son vote positif en mettant les intérêts du pays et de l’Europe en avant.

    Ensuite, contrairement aux votes précédents sur le même sujet, Angela Merkel n’obtient pas de majorité absolue issue de son propre camp pour soutenir ce nouveau texte. Vingt députés chrétiens-démocrates et libéraux ont voté contre ou se sont abstenus.

    Car l’enthousiasme n’est pas de mise. 62% des Allemands ne soutiennent pas les aides à la Grèce doutant de leur efficacité. Le ministre de l’Intérieur avait évoqué ce week-end une sortie de la Grèce de la zone euro avant d’être rappelé à l’ordre. Le ministre des Finances Schäuble n’exclut pas un troisième plan d’aide. D’autres responsables en revanche sont opposés à tout engagement supplémentaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.