GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Corée du Nord: expulsion d'un Américain entré illégalement dans le pays
    • Julian Assange inculpé aux Etats-Unis (WikiLeaks)
    • Défense: les Etats-Unis vont réduire de 10% le nombre de leurs soldats en Afrique (porte-parole)
    • Le «génocide» khmer rouge reconnu pour la première fois par le tribunal international
    • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
    Europe

    L'ex-Premier ministre Geir Haarde jugé pour l'effondrement du système financier de l’Islande en 2008

    media L'ancien Premier ministre islandais Geir Haarde, aux côtés du ministre du Commerce Bjorgvin Sigurdsson, lors de leur conférence de presse le 7 octobre 2008. (Photo : AFP)

    En Islande, l'ancien Premier ministre Geir Haarde devrait être jugé par la Haute Cour de justice de Reykjavik à partir de ce lundi 5 mars 2012 pour sa responsabilité dans la crise financière qui a ruiné le pays en 2008. Un procès peu commun.

     

    Le procès de l’ancien Premier ministre islandais Geir Haarde est loin d'être limpide. Il devait s'ouvrir il y a tout juste six mois, et il a été repoussé à la suite de revirements successifs au sein de la classe politique islandaise.

    Ancien chef de la principale formation islandaise de droite, le Parti de l'indépendance, Geir Haarde a été Premier ministre en Islande du 15 juin 2006 au 1er février 2009. Il a dû démissionner quand la crise financière a fait littéralement exploser l'économie du pays.
     
    Une commission parlementaire a décidé qu'il serait le seul responsable politique mis en cause, pour « grande négligence et violation des lois sur la responsabilité ministérielle ». Une accusation « pas très claire vis-à-vis de la loi », clame la défense de l'ancien Premier ministre, qui définit le procès comme « une farce politique mise en scène par de vieux ennemis politiques ».
     
    Johanna Sigurdardottir, qui a succédé à Geir Haarde au poste de Premier ministre, a été hostile, dans un premier temps, à la mise en accusation de son prédécesseur, mais elle veut aujourd'hui que le procès aille à son terme.
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.